.
.

Le triomphe de la vérité

.

Pour des présidentielles apaisées: Le CCCR fait des propositions au Gouvernement


Vues : 0

Membres du Bureau exécutif national du CCCR

Le Cadre de Concertation des confessions religieuses du Bénin (CCCR-Bénin) était en Assemblée générale ordinaire ce samedi 30 janvier 2021 à Porto-Novo. Cette assise a réuni dans la salle de conférence du Médiateur de la République, des Pasteurs, des Imams et des dignitaires des cultes endogènes. A la faveur donc de cette activité, le CCCR-Bénin s’est prononcé sur la situation sociopolitique, économique et culturelle du Bénin à travers une déclaration et des recommandations. Plus précisément, ils ont fait des propositions pour que les présidentielles de 2021 se déroulent dans un climat de paix.
Tout d’abord, le CCCR-Bénin à travers sa déclaration lue par son porte-parole, le Pasteur Michel Alokpo suggère au gouvernement de prendre en compte l’engagement de tous ses concitoyens en ouvrant le champ électoral à toutes les volontés qui s’expriment en supprimant toutes les barrières. Selon le CCCR-Bénin, la situation socio-politique observée à l’approche des élections présidentielles inquiète. « Quand le ciel est chargé de gros nuages pluvieux qui s’assombrissent, cela fait peur, car c’est des pluies torrentielles suivies peut-être d’ouragan qui tombent. » lit-on dans la déclaration du CCCR. C’est pour ça qu’il lance un appel patriotique à toutes les organisations de la société civile et à tous les opposants afin qu’ils prennent le taureau par les cornes pour commencer par prévenir le danger.
Ensuite le CCCR-Bénin invite le gouvernement à pardonner à tous les fils qui auraient commis du tort, des abus, des dommages afin de passer à la réconciliation nationale par le dialogue national. Le CCCR-Bénin encourage le gouvernement à accepter les mains tendues des uns et des autres.
Enfin, le Cadre de concertation des confessions religieuses souhaite que le Chef de l’Etat rassemble tous ses concitoyens et surtout les ex-Présidents de la République, les chefs de partis d’Oppositions et tous ceux qui murmurent dans l’ombre. En procédant ainsi, le CCCR croit provoquer la détonation d’une nouvelle ère sociale qui garantirait la paix, la sécurité puis une élection présidentielle inclusive, pacifique et à bonne date.
Rappelons que le CCCR est enregistré sous le N°058/MISP/DC/SGDGAI/SCC depuis le 15 janvier 2010. Il a pour objectifs d’agir en tant que membre à part entière de la Société civile pour défendre les intérêts des confessions religieuses contre toutes les formes de dérapage tendant à compromettre la liberté religieuse au Bénin ; de contribuer à l’enracinement de la démocratie au Bénin ; d’œuvrer pour la bonne gouvernance, la lutte contre la pauvreté, la corruption et l’injustice sociale ; et de promouvoir la paix sociale et la coexistence pacifique entre les confessions religieuses.

Fidèle KENOU

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page