.
.

Le triomphe de la vérité

.

Concours «La dictée du Président»: Les lauréats de la première édition primés


Les lauréats du concours La dictée du Président

Après les phases communales et départementales, le concours d’excellence dénommé « La dictée du Président » a connu sa phase nationale le samedi 16 janvier 2021 à la salle Borgou de l’Infosec à Cotonou, en présence de plusieurs personnalités, dont le Ministre d’Etat Abdoulaye Bio Tchané. Au nom du Président de la République, celui-ci a félicité les candidats pour leur endurance lors du déroulement du concours. Pour lui, il y a des disciplines aussi bien au primaire, secondaire qu’à l’université, dans lesquelles les Béninois n’excellent pas. Et ce concours donne l’opportunité aux apprenants d’exceller dans lesdites disciplines dont le français. « Il est important parce que pour accéder aux autres disciplines, vous devez comprendre le français », a-t-il fait remarquer. Il a ensuite procédé à la première lecture du texte de la dictée intitulé : « Le costume dahoméen », tiré du livre ‘’Mamadou et Bineta sont devenus grands’’. Après la phase d’évaluation qui a connu la participation de 123 apprenants venus de tous les départements du Bénin, le jury a désigné les quatre gagnants de cette première édition. Dans l’ordre, il s’agit de Clovis Sambiéni de l’Ecole Hibiscus Notre Dame des Apôtres de Parakou, Primaël Tchéwali et Praise Yemoa et son ex aequo. En plus des médailles, ces trois premiers ont reçu respectivement en guise de récompense, des enveloppes de 200 mille francs, 150 mille francs et 100 mille francs avec des kits scolaires offerts par les partenaires de l’Ong Cap Equi Libre Bénin, initiatrice du concours. Par ailleurs, les 11 meilleures filles appelées les « Les supers filles » ont été également primées. En effet, chacune d’elles a reçu une médaille, une enveloppe de 25 mille francs et des kits scolaires. A en croire le Président de l’Ong Cap Equi Libre Bénin, Fadel Kabassi, le concours, « La dictée du Président » a été initié pour emmener les autorités à s’intéresser de façon plus pratique à l’éducation des enfants du primaire. Il a fait savoir qu’en matière de scolarité, les deux matières fondamentales sont le français et les mathématiques. Mais pour pouvoir résoudre un problème mathématique, il est nécessaire de le comprendre en français. C’est pourquoi l’Ong Cap Equi Libre Bénin a décidé de créer cette émulation au sein des écoliers en impliquant les autorités à la base à savoir les maires et les préfets qui lisent les dictées au cours des différentes phases de la compétition.    

Le Ministre Bio Tchané au milieu des candidats

 Laurent D. KOSSOUHO

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *