.
.

Le triomphe de la vérité

.

Expulsion de l’ambassadeur de l’Union européenne : Le gouvernement justifie l’acte et parle d’ingérence


Le gouvernement béninois à travers son porte-parole a confirmé ce mercredi 27 novembre 2019, l’information faisant état de l’expulsion de l’ambassadeur, chef de la délégation de l’Union européenne au Bénin, Oliver Nette. Au détour du point de presse du conseil des ministres, le ministre Alain Orounla a dénoncé les agissements du diplomate qu’il juge contraire à l’orthodoxie diplomatique. En effet, « la conduite de l’ambassadeur, chef de file de la délégation de l’Union européenne depuis la présentation de sa lettre de créance, n’a pas été exempte de reproches », a indiqué Me Alain Orunla.«La coopération avec l’Union européenne est particulière, dynamique dont nous ne pouvons-nous passer et elle s’est très bien déroulée jusqu’à présent », a rappelé le ministre de la communication et des postes. «Il est apparu avec les activités de cet ambassadeur que nous déplorons, que cette coopération qui se porte très bien et qui est incontournable, qui continuera à se développer, a été un peu perturbée par les activités entreprises par ce diplomate qui se laisse même aller à des activités que nous pourrions considérer comme subversives », a poursuivi le porte-parole du gouvernement.

« Nulle part dans au monde, vous ne verrez un diplomate africain manquer à ses obligations de courtoisie et à ses devoirs de réserve. La réciprocité n’est jamais établie. Alors que le respect de ces obligations doit être mutuel », a déploré le ministre Alain Orunla. Cette voix du gouvernement béninois rappelle d’ailleurs que « la fonction d’ambassadeur présume une posture et une obligation non seulement de courtoisie vis-à-vis des autorités du pays d’accueil mais également de réserve ». Toutes choses qui n’ont pas été la politique du diplomate qui s’est vu obligé de plier bagage. Le gouvernement béninois rassure des bonnes relations entre le pays et l’Union Européenne et estime pouvoir bénéficier d’un nouvel ambassadeur en remplacement de celui expulsé dans les  délais normaux.

Aurélien Agbénonci clarifie, l’UE menace le Bénin de réciprocité

L’expulsion de l’ancien Chef de la délégation de l’Union Européenne au Bénin, Oliver Nette, s’est répandue comme une trainée de poudre dans la sphère diplomatique, tant au Bénin que dans l’hexagone. Le Ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Aurélien Agbénonci, est monté au créneau pour apporter quelques clarifications à cette décision. « On ne l’a pas expulsé. On a retiré un agrément. On a renouvelé notre attachement à la coopération avec l’Union européenne », a déclaré le Ministre joint au téléphone par les confrères de la DW. A l’en croire, le Bénin continue de jouer sa partition dans le maintien des relations de coopération avec l’Union Européenne et l’Allemagne et la décision de suspension n’est pas celle officielle du gouvernement. « Nous avons d’excellentes relations avec l’Allemagne et nous tenons à préserver nos relations tant avec l’Union européenne qu’avec l’Allemagne. Nous n’avons pas communiqué sur ce qu’on lui reproche. Cette décision a été rendue publique par des sources que j’ignore mais le respect que nous avons pour lui et pour l’institution a fait que nous n’avons pas rendu publique cette décision », a poursuivi Aurélien Agbénonci. Selon certaines sources, les ambassadeurs du Bénin accrédités en France, en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne auraient été convoqués par le Ministère des Affaires étrangères de ces quatre pays au lendemain de la suspension de Nette Oliver, Chef de file de l’UE au Bénin. L’épée de Damoclès serait ainsi en train de planer sur ces représentants de la diplomatie béninoise, si tant est que les liens entre le Bénin et l’UE ne sont pas rétablis. Selon des sources concordantes, les pays de l’Union Européenne attendent du Bénin des explications et des preuves claires sur ces situations. A défaut, ils menacent le Bénin d’action de réciprocité à la mesure de la suspension de leur Ambassadeur qu’ils estiment n’avoir fait aucune faute professionnelle.

Yannick SOMALON et Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *