.
.

Le triomphe de la vérité

.

Global dance supreme 2019: Les danseurs béninois à la conquête d’une grosse cagnotte


Vues : 0

Les promoteurs du Global dance supreme

Il se tiendra en Afrique du Sud dans les tout prochains mois, une importante compétition de danse urbaine qui mettra aux prises plusieurs danseurs venus de divers horizons dont ceux du Bénin. C’est l’essentiel à retenir de la conférence publique tenue ce 27 avril à l’espace ’’Urban dance center’’ de Cotonou. Selon les conférenciers, 5 millions 550 mille francs Cfa est le montant reversé au lauréat de l’édition 2019 du ’’Global dance supreme’’ (GDS). A en croire le point focal de la structure organisatrice de cette compétition au Bénin, Georges Aboutui, celui qui est qualifié pour prendre part au GDS 2019 bénéficie de plusieurs autres avantages. Il s’agit entre autres, des frais de voyage vers l’Afrique du Sud, du visa d’entrée dans le pays, de l’hébergement et la restauration pendant toute la durée du séjour et la délivrance d’une attestation de participation à la fin, de même que, de manière particulière, un trophée et une attestation de représentation du Bénin si le Bénin est déclaré gagnant. Expliquant les objectifs du GDS, Rodrigue Toviho renseigne qu’il s’agit d’une compétition mise en place en Afrique du Sud et qui se tient chaque année dans plusieurs pays du monde dont quelques-uns en Afrique. La spécificité de l’édition 2019, est qu’elle s’ouvre à des nations ouest-africaines dont le Bénin.

De la création du GDS-Bénin

Selon les explications de Christie Dossou, les besoins de la tenue d’une compétition préliminaire interne au Bénin a rendu nécessaire la création du ’’Global dance supreme Bénin’’ (Gdsb), surtout qu’une licence a été obtenue de la part de l’organisation mère. Ainsi, la sélection des finalistes béninois a été confiée à l’Association ’’Pro 7’’. Elle se tiendra le dimanche 12 mai prochain à 16 heures à l’Espace ’’Mayton’’. A noter que les candidats à cette compétition doivent être de nationalité béninoise, appartenir à l’une des catégories ’’Krump’’, ’’B-boy’’, ’’All style’’ ou ’’Afro style’’, pouvoir évoluer en duo, démontrer du sérieux dans son exercice, faire preuve d’une bonne moralité et manifester une grande disponibilité.

Laurent D. Kossouho (coll.)

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page