.
.

Le triomphe de la vérité

.

Nommé Conseiller politique du Chef de l’État: Lazare Sèhouéto, déjà actif sur des dossiers brûlants


Vues : 4

Lazare Sèhouéto, Conseiller politique du Chef de l’État

Sur sa table de conseiller politique, attendent déjà des dossiers à polémique. A peine installé au Palais de la Marina, il se retrouve au front. Pour le compte du gouvernement et du Président de la République, Lazare Sèhouéto s’active depuis la semaine dernière aux côtés d’autres acteurs de la classe politique et de ceux de la société civile pour défricher le terrain en vue de la réforme du système partisan lancé par le Président de la République. Il porte la responsabilité de faire peser la philosophie de Patrice Talon au cours des discussions inclusives préalables lancées par l’Assemblée nationale. En sa qualité de conseiller, il joue également l’intermédiaire qui pourra orienter le Président de la République dans ses choix et stratégies politiques lors du processus proprement dit de l’étude et de l’adoption de la loi sur le système partisan et au besoin sur le code des partis politiques que le législateur va lancer très prochainement. Outre la réforme du système partisan, il y a aussi la demande de la levée de l’immunité parlementaire de trois députés par la justice, l’interpellation par la même justice d’anciens ministres ayant officié sous Boni Yayi. Les préparatifs pour les législatives de 2019 pour lesquelles Patrice Talon, directement ou indirectement devra jouer un grand rôle dans le positionnement des candidats sur l’unique ou les multiples listes qui se présenteront en son nom. La gestion de la crise sociale avec ses fondements politiques s’ajoute à la pile de dossiers qui vont occuper dans les mois à le tout nouveau Conseiller politique à la Présidence de la République. L’ancien leader du mouvement associatif étudiant et ancien ministre sous Kérékou pour qui la politique est une activité citoyenne se retrouve sûrement dans son marigot. Il va sûrement peser de tout son poids aidé par ses nombreuses expériences politiques à la tête du MAP, de Force Clé et de l’alliance «Union fait la Nation» au sein de laquelle il continue de militer activement et est une référence.

Un ‘’crocodile’’ dans son marigot
Il est l’un des rares conseillers nommés à la présidence de la République depuis 2016 puisque Patrice Talon semble n’en avoir pas trop besoin. Au regard des rapports de forces politique de moins en moins favorables au régime en place depuis l’échec de la Révision de la constitution en avril 2017 avec le regain d’activité des partis politiques de l’opposition et le tumulte social entretenu par les syndicats, le Président de la République change de stratégie. Il lui faut revoir ses stratégies politiques et se donner les marges de manœuvre pour faire face aux critiques et attaques contre sa politique et s’assurer un large soutien des acteurs de la classe politique béninoise. Pour l’aider dans cette tâche, il porte son choix sur Lazare Sèhouéto. C’est à cette figure de la classe politique béninoise que Patrice Talon a fait confiance pour occuper le fauteuil de Conseiller politique sous le régime de la Rupture.
Encore ministre jusqu’en novembre dernier, il n’a pas chômé pendant longtemps. Alors qu’il voulait profiter de son temps désormais libre pour affiner des stratégies dans sa circonscription électorale, la 24ème, en vue des élections législatives de 2019 et locales communales de 2020, il a été rappelé à ‘’s’asseoir à la droite du père’’ pour l’aider à élaborer les manœuvres, tactiques et, au besoin, les fourberies politiques nécessaires pour faire face à une opposition politique de plus en plus grandissante et menaçante à la veille du renouvellement de l’Assemblée nationale. Environ deux ans après son accession à la tête du Bénin, le Président Patrice Talon qui s’imprègne davantage de l’expérience du milieu politique s’est trouvé une manche pour l’accompagner dans l’encadrement politique la mise en œuvre de son programme d’action.
Ancien candidat à la présidentielle, ancien député à l’Assemblée nationale et ministre dans le premier gouvernement de Patrice Talon, Lazare Sèhouéto est un dinosaure de la politique béninoise. Relativement jeune par rapport à certains de ses aînés encore bien actifs, il s’est taillé une expérience bien riche à leurs côtés tout en s’arrogeant son espace d’actions et de particularisme. Humble, intelligent et, pour certains, surdoué, il n’est peut-être pas un prophète dans l’univers politique du Bénin, mais ses analyses et sa vision comptent. Qu’il soit du clan au pouvoir ou de l’opposition, il apparaît comme un visionnaire et ses choix et orientations sont utiles pour les stratégies politiques. Lazare Sèhouéto assume ses choix jusqu’au bout. Ses convictions politiques sont sans concessions financières ou matérielles. En témoignent sa fidélité à Kérékou de 2001 à 2006 et ses dix ans d’opposition, malgré tous les appâts, à Boni Yayi de 2006 à 2016. Sa vision de la politique se concrétise par l’objectif de laisser dans l’opinion que l’action politique doit être imprimée par la grandeur de celui qui la fait. Cela justifie pourquoi cet homme ne verse pas dans la contradiction. Entre l’homme d’affaires futé devenu Président de la République et l’homme politique intelligent et tacticien, il y a un point commun sur le lequel les deux vont s’entendre parfaitement : la stratégie.

Germin DJIMIDO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page