.
.

Le triomphe de la vérité

.

Modernisation de l’Assemblée nationale: Houngbédji décroche de gros soutiens


Vues : 28

ADRIEN HOUNGBEDJI

ADRIEN HOUNGBEDJI

L’Assemblée nationale est engagée sous la bannière du bureau de la 7ème législature, vers sa modernisation au cours de la période 2016-2024. C’est ce qu’il convient d’espérer au regard de la mobilisation des partenaires techniques et financiers autour de la Table ronde organisée, ce lundi 05 décembre 2016, dans le cadre de la recherche du financement pour la mise en œuvre du Plan stratégique de développement et de modernisation de l’Assemblée nationale (Psdma). A l’ouverture des travaux, ce lundi, le Président Adrien Houngbédji, a rappelé que c’est face à l’impérieux nécessiteux de réformer le système partisan béninois et le Parlement dans son mode de fonctionnement que le bureau de la 7ème législature s’est donné une vision prospective, globale et cohérente qu’il a partagée avec les Représentants du Système des Nations-Unies. « (…) En organisant cette Table Ronde, notre objectif était de mieux faire connaître le contenu du Plan Stratégique, de susciter l’intérêt des Partenaires techniques et financiers et enfin de solliciter leur appui afin de nous accompagner sur le chemin de la modernisation de notre Parlement. A la fin des travaux, je puis dire que nos objectifs ont été atteints » s’est expliqué le Président de l’Assemblée Nationale face aux Ambassadeurs et chefs de missions diplomatiques et consulaires, Représentants des institutions bancaires et d’autres organismes internationaux accrédités au Bénin. Il faut remarquer la présence des Présidents des autres institutions de la République.
Prenant la parole, le Coordonnateur résident des activités opérationnelles du Système des Nations-Unies et Représentant résident du Programme des Nations-Unies pour le développement (Pnud) au Bénin a souligné que ce plan stratégique a le mérite de faire le diagnostic stratégique interne et externe de l’Assemblée Nationale ; de dégager les forces, faiblesses, opportunités et menaces de l’Assemblée Nationale ; de définir les principaux défis, enjeux et proposition d’une vision pour l’Assemblée Nationale pour les huit prochaines années. « La mise en œuvre de ce plan nécessite des moyens humains, matériels et financiers. Le schéma de financement dudit plan prévoit que l’Assemblée Nationale, en sa qualité d’institution de souveraineté nationale, puisse apporter l’essentiel des ressources nécessaires à la mise en œuvre des différents axes identifiés, mais que les ressources extérieures viennent en appoint. » a plaidé le coordonnateur du Pnud, M. Siaka Coulibaly. Il a ensuite invité les partenaires à donner toutes les chances à l’institution parlementaire de voir ce plan stratégique convenablement mis en œuvre. Le Gouvernement a à travers le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, salué cette vision du parlement et promettre son soutien à sa mise en œuvre dans le but de renforcer la contribution de l’institution dans le processus démocratique au Bénin.

Les PTF convaincus sur les nobles ambitions du PSDMA

Dans sa présentation des grandes lignes, des neuf (09) axes stratégiques et du mécanisme de sa mise en œuvre et de suivi-évaluation du PSDMA, le président de la Commission des relations extérieures de l’Assemblée nationale, l’honorable Nassirou Arifari Bako a fait savoir que le parlement recherche un montant d’environ 6,895 milliards de francs Cfa avec sa propre contribution à hauteur de 30%. Il a également rassuré que la mise en œuvre du Plan sera assurée par un comité technique à deux paliers. Un palier au niveau stratégique et un autre au niveau technique et opérationnel. Les partenaires ont été convaincus sur les nobles ambitions contenues dans le PSDMA. Leur chef de file, la représentante résidente de la Banque mondiale a exprimé des engagements sans équivoque suivi d’autres partenaires qui ont également apprécié le contenu et les axes du PSDMA.

Les gratitudes du président Houngbédji aux PTF

Le président Adrien Houngbédji séduit par l’accord des Partenaires techniques et financiers, a souhaité que les engagements et toutes les intentions de financement se traduisent assez rapidement en mobilisation effective de ressources. «Nous avons noté un réel souci de tous de contribuer à la modernisation de notre Parlement. Cela s’est traduit par les engagements qui ont été pris ce jour par beaucoup de Partenaires. » a-t-il laissé entendre. Dans un style diplomatique, le numéro un des parlementaires a lancé un appel à tous ceux qui restent afin d’obtenir leur appui « Je reste persuadé que les institutions qui ne se sont pas prononcées aujourd’hui, ne tarderont pas à nous rejoindre dans un futur que nous espérons le plus proche possible (…) Pour ceux qui n’ont pas pu prendre des engagements ici, je voudrais leur demander de considérer cet exercice comme progressif. Le plan étant disponible, la vision définie, ils pourront manifester leur intérêt à tout moment » a-t-il déclaré au terme des travaux de la Table ronde.

Germin DJIMIDO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page