.
.

Le triomphe de la vérité

.

Renforcement de la démocratie locale au Bénin: Le plaidoyer conjoint de Soglo et Luc Gnacadja


Vues : 29

Luc Gnacadja  et Nicéphore Dieudonnéé SogloL’ancien président de la république et maire de la ville de Cotonou, Nicéphore Dieudonné Soglo a reçu en audience à son domicile, le mercredi 10 août 2016, l’ancien Ministre de l’environnement, Luc Gnacadja. L’hôte a voulu s’imprégner de l’opinion du président sur sa requête relative à l’inscription de la subsidiarité de la décentralisation dans la constitution béninoise. Selon les propos de l’ancien ministre, cette procédure intervient dans le but de prévenir les sanctions politiques et économiques infligées aux collectivités territoriales dites de l’opposition. Pour lui, la gouvernance du Bénin doit faire face à trois défis majeurs. Il s’agit des dynamiques démographiques exceptionnelles, la précarité climatique et enfin les menaces protéiformes et parfois asymétriques sur l’économie, l’unité et la sécurité nationales. Pour arriver à la concrétisation de ces objectifs, il propose une réelle transformation de la démocratie béninoise par la base avec de nouveaux objectifs pour les réformes politiques et institutionnelles qui doivent avoir pour but de donner une impulsion réelle à la gouvernance locale. Sur ce même angle, Luc Gnacadja propose que les réformes conduisent à faire obligation à l’exécutif de procéder par budgets programmes triennaux, dont les investissements sont déclinés et consolidés au niveau de chaque collectivité territoriale. Il propose aussi que soit prise en compte la transformation de l’administration publique en une administration de développement, et que la loi organique sur la gestion de l’administration par le pouvoir public puisse apporterdes mécanismes d’équilibrage nécessaires entre l’administration centrale et les administrations décentralisées. Ces différentes propositions ont été largement soutenues par le président maire Nicéphore Dieudonné Soglo. Tout en faisant part de son satisfécit, le président Nicéphore Dieudonné Soglo explique que cette politique de la subsidiarité permettra au Bénin de franchir trois principales étapes que sont, le niveau local, national et fédéral.  Le nouveau pacte démocratique suivi d’une réconciliation des citoyens avec leur classe politique ne peut intervenir, pour le président maire, sans une transformation réussie de la gouvernance publique et une dynamisation effective de la gouvernance locale. D’où l’importance de décentraliser les ressources humaines, financières et techniques au niveau local.

Rastel DAN

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page