.
.

Le triomphe de la vérité

.

Bénin-Côte d’Ivoire comptant pour le dernier tour qualificatif de la Can U-17: Un match à suspens


Vues : 21

Oswald Homeky exprimant les attentes du gouvernement à la sélection cadetteLes Ecureuils cadets jouent, le dimanche 7 août 2016, contre leurs homologues de la Côte d’Ivoire, au stade de l’Amitié Mathieu Kérékou. Au vu de la préparation de la sélection béninoise, on se demande à quel résultat s’attendre des poulains d’Edmé Codjo?

Pour gagner un match, il faut se préparer pour. Pour se qualifier à une compétition internationale, il faut aussi se préparer pour. Mais le constat au Bénin est qu’on veut toujours avoir  la qualification, même dans les conditions d’impréparation. En effet, nul n’ignore que depuis des mois, la sélection nationale cadette du Bénin a des rencontres qualificatives à faire dans le cadre du championnat d’Afrique des Nations, CAN U17, Madagascar 2017. Et pourtant, c’est à l’approche, précisément à 4 jours, que les autorités promettent de faire en sorte que le match se déroule dans de bonnes conditions. Elles invitent pour cela, les jeunes à se démultiplier pour faire plaisir à leurs parents et amis. Y arriveront-ils ? C’est la question que l’on se pose quand on voit les conditions dans lesquelles s’est déroulée la préparation de la sélection nationale. Et la première réponse qui effleure la pensée, sans se faire taxer d’oiseau de mauvais augure, est non. Non, parce que la préparation des jeunes a été bâclée et l’entraineur ne l’a pas caché. «Monsieur le ministre, si nous voulons avoir des résultats demain, il faut qu’on commence par construire par le bas. Il faut aussi qu’on n’attende pas la veille des évènements pour préparer les équipes», a-t-il précisé. Ses dits de l’entraineur témoignent du  tâtonnement avec lequel  la sélection cadette du Bénin a été montée. En effet, du fait que parmi les premiers choix faits par les entraineurs, beaucoup ont été recalés lors des contrôles par l’imagerie à résonance magnétique (IRM), le staff technique béninois que dirige Edmé Codjo, a dû revoir sa liste à plusieurs reprises et c’est à une semaine de cette rencontre capitale que la liste définitive a été arrêtée. Ce qui signifie que c’est des jeunes qui ne s’attendaient pas à se retrouver en sélection nationale qui seront alignés lors de ce face à face. Alors que, du côté des adversaires, l’équipe existe déjà depuis des mois et opère même des matches de préparation. De plus, les autorités ont décidé de mettre l’entrée libre et gratuite, afin de remplir le stade. Une décision qu’on sait tous  à double facette car pouvant se retourner contre les jeunes béninois. Puisque ceux-ci, recrutés dans des centres de formations et n’ayant pas l’expérience des grands rendez-vous (ils n’ont jamais joué devant un grand monde), peuvent être stressés, déstabilisés et perdre finalement les pédales. Ce que le public béninois qu’on connait très exigeant, ne pardonne jamais. Il est alors important de savoir quelle attitude avoir vis-à-vis de ces jeunes qui vont visiblement à une bataille , pratiquement sans armes. Néanmoins, dans la mesure où, le résultat d’un match dépend de la forme que présentent les joueurs pendant celui-ci, on peut espérer une victoire de la part des Ecureuils cadets qui disposent, après tout, de l’avantage du public national pour se doper le moral. Le plus important sera donc de les accompagner contre vents et marées.

Anselme HOUENOUKPO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page