.
.

Le triomphe de la vérité

.

Accusé de ne pas respecter la mission à lui assignée: Les mises au point du président du Conor, Rafiou Paraiso


Vues : 15

Le président Rafiou Paraïso face à la pressePrésident du comité de normalisation (Conor), Rafiou Paraiso a tenté de clarifier certains propos qui placent l’instance en déphasage avec la mission à elle assignée par la FIFA et la CAF. C’était à travers un point de presse tenu hier jeudi 31 mars 2016, à l’hôtel Sossa de Cotonou, pour renseigner sur les activités menées jusque-là.  

Ramener la sérénité et procéder à la réconciliation entre les acteurs du football ; gérer les activités footballistiques et organiser le congrès électif qui va faire germer un nouveau comité exécutif à la tête de la FBF. Tels sont les points de la mission assignée par la FIFA et la CAF au comité de normalisation (Conor) et que le président Rafiou Paraiso serait en train d’outrepasser, selon certaines langues. Mais ce dernier clame le contraire. Ainsi, selon lui, ses collaborateurs et lui n’ont jamais pris fait et cause pour une personne, et ne se sont à aucun moment éloignés de la mission qui est la leur. «Car, notre seule intention est de faire en sorte que le football marche. C’est pourquoi pour ce qui concerne le premier point, après les nombreuses rencontres avec les divers acteurs du football, nous avons projeté d’organiser un forum au cours duquel les acteurs devront échanger sur les voies et moyens pouvant permettre de régler définitivement cette crise », a-t-il informé. Mais, ce forum, une condition sine qua none pour régler cette crise, prévu pour les 12 et 13 mars 2016, n’a pas pu se tenir dans un premier temps du fait de la période électorale, et dans un second temps faute de disponibilité financière. « Selon notre dernière programmation, ce sont les 28 et 29 mars derniers que ce forum devrait avoir lieu. N’ayant pas encore reçu les moyens financiers nécessaires de l’Etat, nous n’avons pas pu réaliser cette activité», s’est désolé le président du Conor, Me Rafiou Paraiso.

Que retenir de la tenue du congrès électif ?

Parlant de la tenue du congrès électif, Rafiou Paraiso a expliqué que « le Conor se retrouve dans une situation de cause à effet quant à la mise en exécution de ce point de la mission avec le premier, qui est l’organisation du forum. A en croire le président, le fait de n’avoir pas pu réaliser les assises du forum pourrait constituer un frein à l’organisation du congrès devant faire germer le prochain bureau du comité exécutif de la Fbf. Car, de ce forum jaillira la lumière qui permettrait désormais de gérer au mieux le football béninois. Néanmoins, il recommande aux uns et aux autres de s’en référer à la jurisprudence de la FIFA qui amène le Conor à conduire les élections lorsqu’elles sont organisées sous son commandement. A propos de la date du congrès, Rafiou Paraiso a affirmé qu’ils ont utilisé le même processus qui a permis de retenir la date du forum. « A partir de ce moment, mes collaborateurs et moi avons fait ce qui doit être pour que ceux qui veulent postuler aux postes dans le comité exécutif le fassent. Nous n’avons nullement fait de politique d’exclusion comme beaucoup l’annoncent. Nous avons ouvert les candidatures. Chacun des acteurs du football est suffisamment informé sur ce qu’il y a lieu de faire pour être candidat », a insisté le président qui s’est interrogé sur ce que peut réaliser le Conor « dans les conditions où chaque fois les gens se refusent de faire le débat sur la réconciliation ».

Que dire de la gestion des affaires du football ?

Pour ce qui concerne le deuxième point, il a déclaré que malgré toutes les péripéties, le Conor a pu lancer les championnats de transition de Ligue 1, Ligue 2 et Ligue 3 conformément au souhait des acteurs du football eux-mêmes. A cet effet, Rafiou Paraiso se réjouit du déroulement effectif des matches et pense que même s’il y a beaucoup de choses à parfaire, ces matches ont le mérite de reconduire les amoureux du cuir rond sur les stades. Le président du Conor n’a pas manqué de saluer les performances des Ecureuils qui sont sortis victorieux lors des deux confrontations avec le Soudan du Sud comptant pour les éliminatoires de la CAN 2017. Ne voulant se jeter aucune fleur, il a invité tout le peuple à continuer par soutenir les actions du Conor et aussi à rester derrière cette équipe qui n’est pas loin d’une 4ème qualification à une CAN. Quant aux équipes de catégorie d’âge (U-17 et U-20), le président Raphiou Paraiso a avoué qu’ils sont à pied d’œuvre pour mettre en place les encadrements techniques en vue de leur bonne participation aux compétitions de la CAF très prochainement. Pour finir, il a tout de même rassuré que le Conor reste en place attendant l’évolution que connaitra la situation et promis ne pas baisser les bras, poursuivre le combat pour que la crise du football connaisse une résolution définitive.

Anselme HOUENOUKPO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page