.
.

Le triomphe de la vérité

.

Mobilisation autour du candidat de la rupture à la présidentielle 2016: 4 maires du Couffo engagés pour Talon


Vues : 3

Patrice Talon epQuatre maires du département du Couffo se sont ralliés ce jeudi  18 février à la candidature de Patrice Talon pour la présidentielle du  06 mars prochain. C’était dans un hôtel de Klouékanmè.

Déferlante de soutiens à la candidature de Patrice Talon pour la présidentielle du 6 mars 2016.Avec quatre maires sur six, c’est tout le département du Couffo, ou presque, qui vient de rejoindre le camp de la rupture conduit par Patrice Talon.Ce jeudi en effet, les maires des communes de Dogbo, de Toviklin, de Lalo et de Klouékanmè, tous élus sous la bannière de l’Union fait la Nation (UN) aux dernières élections communales et locales, ont officialisé leur appartenance au camp de la rupture. Le deuxième adjoint au maire de Djakotomey et le suppléant du député des Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe), Alossohoun, ainsi que le chef de l’arrondissement de Kokohoué, également Fcbe, viennent renforcer cette équipe acquise aux idéaux de Patrice Talon.  Prête pour « Le Nouveau départ », l’ancienne directrice générale du Conseil national des chargeurs du Bénin (CNCB), Marie-DianeGbossou Tossa, épouse Agossa, a également fait sa déclaration de soutien à Patrice Talon. La cérémonie de déclaration de tous ces soutiens a été l’occasion pour ces personnalités de procéder à la mise en place d’une plate-forme présidée par le maire de Klouékanmè, Christophe Mègbédji. A travers cette plate-forme, les soutiens de Patrice Talon se sont engagés à coordonner leurs efforts et actions sur le terrain au profit de leur candidat au cours des deux semaines de campagne électorale pour ratisser large au profit de leur candidat. L’honorable Dakpè Sossou, ancien maire de la commune de Lokossa, soutien inconditionnel de Patrice Talon est venu encourager cemouvement «gagnant» en faveur du candidat de la rupture.  Au cours de la conférence de presse organisée après la mise sur pied de la plate-forme, Dakpè Sossou a souligné que le choix des «Adja» passe toujours. La communauté Adja a choisi Talon, et il gagnera la présidentielle, a-t-il ajouté. Les  maires UN, par ailleurs, ont tenu à rappeler à leur président, Bruno Amoussou, que leur ralliement à Talon n’est nullement signe de désobéissance, la consigne de l’Union étant de soutenir tout candidat de la rupture pour en finir avec le régime actuel.

Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page