.
.

Le triomphe de la vérité

.

Festival Hanlissa 2015: Edia Sophie et d’anciennes vedettes honorées


Vues : 8

Edia Sophie félicitée par Hounnon BéhoumbézaLa 3ème édition du festival Hanlissa a connu son épilogue le dimanche 23 août 2015 au Stade de l’Amitié de Kouhounou. Que d’honneurs pour les anciennes gloires de la musique béninoise !

La 3ème édition du festival Hanlissa a tenu ses promesses. Aubin Akpohounkè, le promoteur a donc gagné son pari. Trois raisons expliquent la situation. La première, c’est la promesse d’honneurs à rendre aux anciennes gloires qui a été tenue. Ils sont donc nombreux les artistes de  l’ancienne génération à répondre à l’appel du promoteur de Hanlissa. Et des honneurs leur ont été réellement rendus. En première loge, il y a Edia Sophie. Présente malgré le poids de l’âge, elle a été mise en vedette. Dans un hall des sports du Stade de l’Amitié plein comme un œuf, cette icône de la musique béninoise a été annoncée au public. Guerrie de sa maladie, mais toujours affaiblie, à pas  de tortue, elle s’invite sur le podium pour prester. Tonnerre d’applaudissements d’un public particulièrement enthousiaste et avide de découvrir ceux-là qui ont déjà disparu de la scène musicale, mais qui ont laissé d’indélébiles empreintes dans le show-biz béninois. Comme une reine, on l’installe sur une chaise. Micro en mains, elle chante en playback et met en extase tous les spectateurs. Ministres, autorités politico-administratives et férus de la culture, invités pour la circonstance, n’ont pas pu se retenir. Tous s’invitent sur la scène pour danser sous les bonnes mélodies de Edia Sophie puisées dans ses riches et populaires répertoires.  La joie étant  à son comble, les inconditionnels soutiens de Hanlissa tels que Hounnon Béhoumbéza et consorts mettent la main à la poche. Alors, des dollars et des billets CFA peuvent pleuvoir sur Edia Sophie. Une partie de la scène qui fait monter davantage l’adrénaline chez le public déjà très envoûté. En chœur donc, les chansons de Edia Sophie sont entonnées. Face à cette marque d’attention particulière, la vedette perd son latin. Assaillie par l’émotion, elle s’adresse péniblement à Aubin Akpohounkè : « Mon fils, tu m’as honorée. La nature va t’honorer. Je ne sais plus quoi te dire. Sois béni ». Des bénédictions que le public apprécie avec d’incessantes ovations. Mais Edia Sophie n’est pas la seule artiste honorée. Dans le lot, il y a également Blucky d’Almeida, Sèna Joy, Hoonon Houlovo, Yèrèkou de N’Dali, Papa Doudji de Parakou, Abbi de Dassa et bien d’autres gloires.
La 2ème raison, c’est que comme promis, du début jusqu’à la fin de l’événement, les spectateurs ont vécu rien que du spectacle. Et ils en étaient si heureux qu’ils sont restés dans la salle tard dans la nuit, vers 00 heure, pour suivre la prestation du dernier artiste programmé.
La 3ème et dernière raison qui justifie la réussite de Hanlissa 2015, c’est l’impressionnante mobilisation observée autour de l’événement. Pour la toute première fois, deux ministres du Gouvernement ont honoré de  leur présence cette édition. Il y a le ministre de la Culture, Paul Hounkpè  et Nadine Dako, la ministre  chargée de l’emploi  des jeunes et de la promotion des petites et moyennes entreprises. Ils étaient surtout là avec une forte délégation de leurs proches collaborateurs. Outre la mobilisation des personnalités, il y a également les spectateurs. La preuve que le festival Hanlissa relève des plus grands événements culturels appréciés par les populations.

Donatien GBAGUIDI

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page