.
.

Le triomphe de la vérité

.

Prise de fonctions du nouveau conseil communal d’Allada: Le maire Mathias Djigla décline ses défis prioritaires


Vues : 16

La commune d’Allada a vibré aux couleurs de l’unité et de la fraternité.  C’était le vendredi 14 août 2015 à l’école urbaine centre face à l’église catholique d’Allada, où le nouveau conseil communal que dirige désormais, Mathias Djigla a pris fonction. La cérémonie a été marquée par  l’énumération des défis à relever par la cité des Adjahoutos.

« Notre commune doit avoir plus de visibilité. Nous sommes dans un monde d’ouverture et devons procéder à des jumelages entre Allada, cité mondialement connue et convoitée, et des villes de référence. Notre décentralisation doit penser à une coopération hautement avantageuse… », a déclaré le nouveau maire. Précédemment adjoint au maire sous la mandature écoulée, il affirme connaitre la maison. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il avoue n’avoir pas droit à l’erreur. Il assure déjà qu’il travaillera à sécuriser les acquis de la mairie et assainir ses finances. « Croyez-moi, je ne serai pas l’opérateur économique qui confondrait les caisses », a-t-il déclaré. Pour y arriver, il a invité le personnel à accepter qu’il mette les hommes aux places qu’il faut. « Car tout le monde reste, pour lui, indispensable », a-t-il précisé. C’est dans cette ambiance qu’il entend redonner vie aux filières agricoles qui sont tuées, telles que les palmiers à huile où les champs deviennent des zones de tuerie, ou des filières comme le manioc meurent, de même que l’ananas aujourd’hui en difficulté. Dans le domaine de l’assainissement, il entend donner un coup d’accélérateur à la propreté de la ville. Car, pour lui, « Allada doit être plus propre avec la grande voie inter-Etat qui la traverse ». Il a également jeté un regard sur le volet sécuritaire qu’il promet de réguler.

Des soutiens spirituels et politiques
Si cette cérémonie a été marquée par des temps forts, il faut retenir les séquences de prières et soutiens politiques sans oublier les conseils. Les unes après les autres, les différentes autorités ont dit un mot à l’endroit du conseil communal dont les membres ont bénéficié de prières musulmanes, catholiques et de la part du roi d’Allada. Sa majesté Kpodégbé Toyi Djigla a exhorté à l’unité et au développement d’un esprit de fraternité tout au long de la mandature qui démarre : « Monsieur le maire, tous les fils d’Allada doivent s’unir pour bâtir la cité. Car, dans la discorde, vous ne pouvez rien faire de grand. Mais, dans l’amour, la concorde et la fraternité, vous pouvez développer la cité historique d’Allada ». En outre, du représentant des sages au représentant du personnel de la mairie, en passant par les représentants des jeunes, des femmes, le message est resté le même. Ils ont rassuré de leur soutien au conseil communal. Pour l’honorable Marcellin Ahonoukou, « les élections, les rivalités et clivages sont terminés et il faudra enterrer la hache de guerre. Car, c’est Allada qui a gagné ». La cérémonie a pris fin par le message d’installation de la représentante du préfet de l’Atlantique-Littoral. Il faut néanmoins préciser que le maire entrant, Mathias Djigla, est élu sur la liste de l’Union pour le Bénin (UB).

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page