.
.

Le triomphe de la vérité

.

Entretien avec Edyson Komi, SG Energie FC:«Il faut jouer les matches du championnat sur des terrains gazonnés »


Vues : 3

Edyson KomiAprès six mois de repos, le championnat national de première division de football du Bénin a repris droit de cité. Lisez à ce sujet l’interview accordée au quotidien L’Evénement Précis parEdyson Komi d’Energie FCqui n’est pas content à cause de la qualité des aires de jeu de certaines équipes comme celle d’Ayéma à Adjarra.

Le démarrage du championnat de 1ère division est effectif. Quelles sont vos appréciations?

Avant toute chose, permettez-moi de présenter mes vœux de bonne santé et de paix du cœur à tout le public sportif et en particulier à la famille d’Energie football club. Revenant à la question, c’est le soulagement dans la mesure où, il y a longtemps (6 mois) que nousétions au repos. Ce qui ne devrait pas être le cas. Bon pour certains, cela ne posait aucun problème. Mais pour nous qui tenons au respect des clauses inscrites dans les contrats avec les joueurs, cela n’a pas été facile. Vous savez, ce que nous faisons, c’est par passion. Après deux mois de vacances, nous avons décidé de reprendre la préparation, c’est-à-dire, en octobre tenant compte bien sûr du lancement du championnat en novembre puisque techniquement, il fallait six semaines pour préparer l’équipe. Mais l’inter saison a été plus longue que prévu. Heureusement que nos joueurs ne se sont pas démobilisés. Ce qui a fait que le groupe a répondu présent pour cette première sortie.

Vos remarques sur le déroulement du match ?

Dans l’ensemble, la rencontre a été d’un niveau appréciable. Mais, ce que je déplore est l’état de la pelouse. Vraiment, elle n’était pas du tout à la hauteur de ce que cela devrait être. C’est pourquoi je dis qu’il ne faut pas homologuer les aires de jeu qui ne sont pas dans les normes (des aires de jeu sur lesquelles il est impossible de contrôler le ballon). Dans ce sens, je proposerais que dans l’Ouémé, par exemple, les matches se jouent tous au stade Charles de Gaulle et à Kraké ou à Avrankou sur le terrain du CEG. Pour ceux qui sont dans le Borgou, il faut leur permettre de recevoir au stade de Parakou et ceux qui sont dans l’Atacora, je veux parler des Panthères, il faut les amener à Natitingou sur le terrain synthétique. C’est déjà une manière d’attirer les annonceurs. On ne peut pas continuer à jouer sur des terrains pas commodes et espérer les annonceurs. Les sponsors accompagnent ce qui est beau. Et pour avoir le beau, l’attrayant, il faut forcément qu’on aille sur les aires de jeux gazonnées, bien sécurisées. Aussi, nous avons remarqué que les forces de l’ordre ne sont pas suffisamment associées. Il y a eu 4 à 5 policiers qui ont assuré la sécurité lors de notre match. Les sapeurs pompiers n’y étaient pas. Or, nous savons tous ce qui peut se passer quand ces préalables ne sont pas réglés. Je crois qu’à la réunion avec les membres de la FBF, les arbitres se sont plaints de cela, surtout pour leur sécurité afin qu’ils puissent faire leur match sans crainte.

Quels sont les objectifs d’Energie FC pour cette saison ?

Nous ne pouvons pas jouer autre chose que le haut du tableau. On veut être champion cette saison et je crois que nous avons les moyens pour le faire.

Votre point de vue sur le déroulement de la CAN ?

Je crois que quoi qu’il en soit, il faut tirer un coup de chapeau à la Guinée équatoriale et à la CAF parce que, ce n’était pas du tout évident qu’à deux mois, un pays qui ne s’attendait pas à une organisation de la CAN se voit confier cette charge et la porter comme il se doit. Moi je suis satisfait de l’organisation et même des différentes rencontres dont les niveaux sont très appréciables.

Propos recueillis par Anselme HOUENOUKPO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page