.
.

Le triomphe de la vérité

.

Production attendue pour 2014-2015: Idrissou Bako se bat pour une meilleure campagne cotonnière


Vues : 2

Le coordonnateur des usines de la Société pour le développement du coton (SODECO), Idrissou Bako vient d’atteindre un des objectifs qu’il s’est fixé dans le cadre de l’égrenage du coton pour le compte de la campagne cotonnière 2014-2015.
En tournée conjointe, le coordonnateur de la Société pour le développement du coton (SODECO), Idrissou Bako accompagné du chef d’Etat-major de l’armée de terre (CEMAT), le colonel Sanni Bachabi et autres cadres de la Sonapra se sont rendus dans les usines du septentrion. Cette mission entre la Sonapra et les hommes en uniforme sur Banikoara, Kandi, Bembèrèkè, Parakou 1 et 2 vise à se rendre compte de la fin des révisions des chaînes de production et confirmer que l’égrenage de l’or blanc au titre de la campagne 2014-2015 peut démarrer sans couac. Au niveau de chaque usine parcourue, le directeur des exploitations industrielles de la Sonapra, Victor Godo a rassuré puis apporté plus de précision sur la qualité des pièces de rechange contrairement aux allégations faites par certains détracteurs. La confirmation a été faite à Parakou par le chef atelier national de la Sodeco, Nazaire Bodjrènou. Plus loin, ce dernier a souligné que la révision des usines du Nord du Bénin est achevée et n’attend que le coton. En passant par les usines de la Sodeco de Banikoara, Bembèrèkè et Kandi pour le compte du week-end puis la journée du lundi pour les usines de Parakou 1 et 2, le constat a été très reluisant et concluant après le démarrage des machines. Dans la plupart des cinq usines, le taux de révision est estimé à 99% en attendant l’arrivée de la matière première pour qu’on puisse faire les 100%, a déclaré le directeur des exploitations industrielles de la Sonapra. Très fasciné d’avoir pu atteindre cet objectif grâce à la franche collaboration de ses collaborateurs et de la volonté du chef de l’Etat, Boni Yayi dans les réformes engagées dans la filière coton, Idrissou Bako, le coordonnateur des usines Sodeco a rassuré que la révision des chaînes de production a respecté les normes industrielles actuelles et plus rien ne pourra empêcher l’égrenage pour le compte de la campagne 2014-2015. Cet exercice d’égrenage à blanc va s’étendre vers les autres usines de la partie méridionale du Bénin pour la mise en marche des usines d’ici le 20 novembre. Voilà pourquoi chaque service a été impliqué dans ce processus de révision pour apporter son expertise et ceci aussi avec l’appui-conseil de certains agents qui ont marqué leur passage à la tête des usines de la Sodeco. Le coordonnateur Idrissou Bako s’est réjoui de l’anticipation au titre de cette campagne, comparativement à l’année dernière où l’égrenage a démarré en janvier, par endroit, et février dans d’autres usines. Il a rassuré les agents tant saisonniers, occasionnels que permanents de la Sodeco qu’il est disposé pour le dialogue. En vue de la bonne marche de la société, des dispositions seront aussi prises pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail.  Plus de soucis à se faire surtout qu’elles sont de grandes capacités, dès le lancement de la commercialisation du coton 2014-2015, les camions peuvent être convoyés vers les usines concernées, a déclaré le coordonnateur Idrissou Bako. Les prochaines étapes seront les usines de la Sodeco de la partie méridionale et du centre du Bénin pour le même exercice d’égrenage à blanc. Un exploit qui vient mettre en déroute les détracteurs qui tenaient à faire chevaucher ou échouer l’égrenage du coton pour le compte de la campagne 2014-2015.

Rastel DAN (Coll.)

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page