.
.

Le triomphe de la vérité

.

Condamnation des propos du député de la 6ème circonscription électorale contre le Chef de l’Etat: Les femmes FCBE de Godomey et de Calavi se mobilisent contre les déclarations de Claudine Prudencio


Vues : 49

Après la sortie des femmes FCBE de Cotonou et Sèmè-Podji le samedi 11 octobre dernier, celles de la 6ème circonscription électorale sont montées au créneau lundi. Elles ont, non seulement rejeté les déclarations de l’honorable Claudine Prudencio, mais aussi réaffirmé leur soutien au chef de l’Etat, Boni Yayi.
Alors qu’on pensait qu’il était définitivement tombé en disgrâce vis-à-vis des femmes FCBE, le président Boni Yayi reprend du poil de la bête. Après Cotonou et Sèmè-Podji où les femmes FCBE se sont offusquées des déclarations de la Première secrétaire parlementaire, c’est à Godomey que celles de la 6ème circonscription électorale se sont données rendez-vous pour lui apporter, elles aussi, leur soutien indéfectible. Elles ont, en prenant la Coordination FCBE de la 6ème circonscription électorale à témoin, signifié leur désaveu et le bannissement de Claudine Prudencio de la famille FCBE et rejeté en bloc ses déclarations. Venues d’Abomey-Calavi, de Zè et de Sô-Ava, les femmes FCBE ont massivement rallié le bar « Kpogni Le Vigaro » pour désavouer Claudine Prudencio selon laquelle Boni Yayi aurait tellement mal gouverné le pays qu’il ne serait plus le « Papa bonheur » qu’il était, mais un « Papa malheur ». Cette réaction fait suite aux récentes sorties médiatiques effectuées par cette députée et dans lesquelles elle dénonçait la gouvernance actuelle, tout en présentant ses excuses au peuple pour avoir soutenu, à l’époque, le président de la République. Dans leurs déclarations, ces femmes affirment non seulement ne pas se reconnaitre dans les propos de la Première secrétaire parlementaire mais, réaffirment leur entière adhésion aux idéaux du président Boni Yayi, après avoir qualifié celle qui les a proférées d’ingrate. Victorine Adjé et Justine Sacca, respectivement conseillère communale et présidente des femmes amazones d’Abomey-Calavi, n’ont pas manqué de réitérer leur soutien à Boni Yayi pour les réalisations dont leur commune a été bénéficiaire depuis avril 2006. Selon elles, en dehors de Boni Yayi qui a personnellement plaidé le cas de Claudine Prudencio, cette dernière n’avait jamais rêvé de siéger à l’Assemblée nationale. Elles l’invitent, par contre, à avoir le courage de renoncer à toutes les positions politiques qu’elle occupe aujourd’hui du fait de son appartenance à la majorité présidentielle, si tant est qu’elle n’est plus en phase avec le chef de l’Etat.

DECLARATION DES FEMMES DE GODOMEY ET DE CALAVI
Monsieur le Maire d’Abomey Calavi.
Messieurs les Chefs d’Arrondissement (CA) de la commune de Calavi.
Messieurs les Conseillers communaux et locaux de Calavi et de Godomey,
Messieurs les Coordonnateurs FCBE de Calavi et Godomey.
Têtes Couronnées,
Chers invités!

Depuis un certain temps, nous assistons à une campagne d’intoxications provenant des adversaires du Président de la République.
Celle qui nous a plongée dans une grande stupéfaction, ce sont les propos tenus par l’honorable Claudine PRUDENCIO, l’élue de la sixième (6ème) circonscription électorale.
En effet, notre député FCBE, l’unique élue de la sixième circonscription électorale dit entre autres: « Notre Papa est papa malheur »
Nous, femmes de la sixième circonscription électorale, manifestons vivement notre mécontentement et notre indignation eu égard à ces propos.
Même si le ridicule ne tue pas, et que tout est permis en Politique, que l’honorable PRUDENCIO qui a été révélée à la population de Godomey par le Docteur Boni Yayi par son entrée au gouvernement en 2009 puis son positionnement à la tête de liste FCBE aux législatives de 2011, parle de Papa malheur, c’est dommage!
Nous, dignes femmes de la famille politique FCBE de la sixième circonscription électorale, acceptons ce PAPA et assumons avec lui tout son bilan et pour cause :
– Il a construit l’échangeur pour la première fois au Bénin et dans la commune de Calavi/Godomey plus précisément, puis reconstruit la voie Godomey/Akassato en autoroute éclairée,
– Il a rendu la césarienne gratuite, de même que l’inscription dans l’enseignement Maternel et Primaire, des jeunes filles dans les collèges puis dans les facultés pour les deux premières années.
– Il a restaure la dignité de la femme par le programme de microcrédit

Si nous devons citer les bienfaits de notre leader charismatique depuis sa prise de pouvoir en 2006, nous ne quitterons pas ici avant la tombée de la nuit tellement il a fait pour ce pays.
Celles qui disent qu’elles se sont trompées ont sans doute un problème d’engagement et de conviction aux côtés du Docteur Boni Yayi et sont à la solde de la mafia économique et financière.
Nul n’est dupe. Le peuple saura faire la part des choses le moment venu.
Monsieur le Président de la République, soyez serein, nous, femmes de la 6ème circonscription électorale soutenons inconditionnellement votre combat contre la mafia et pillage des maigres ressources de notre pays par une poignée d’individus.

Rastel DAN (Coll.)

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page