.
.

Le triomphe de la vérité

.

Face à l’impasse électorale: Gustave Sonon apaise et rassure le peuple sur la tenue des communales avant 2015


Vues : 1

Au cours d’un débat contradictoire, hier jeudi 09 octobre sur la chaîne de télévision Canal 3,  le ministre Gustave Sonon, en charge des relations avec les institutions de la république, est intervenu pour apaiser et rassurer l’opinion publique sur la tenue des prochaines joutes électorales. L’autorité ministérielle a réaffirmé la volonté du Gouvernement d’organiser les élections municipales, communales et locales.
‘’Blocage du processus électoral : comment sortir de l’impasse’’. C’est le thème qui a été au centre de cette émission. Sur le plateau de Canal 3, l’honorable Léon Basile Ahossi, député de l’opposition et membre du Conseil d’orientation et de supervision du Cos-Lépi et Cloter Olihidé, membre du parti Alternative Citoyenne étaient face au ministre en charge des relations avec les institutions, Gustave Dépo Sonon. Au sujet des déclarations faites par le président de la Cour suprême, Ousmane Batoko, à savoir que des contraintes légales et technologiques constituent, pour l’heure, un frein à l’organisation des élections, et celles qui ont découlé du conseil des ministres et qui stipulent que les élections auront lieu avant fin 2014, le ministre Gustave Sonon a estimé qu’il n’y a pas de contradictions. Pour lui, « l’objectif de la réaffirmation de cet engagement par le Gouvernement est de voir ce qu’on peut faire avec le Cos-Lépi pour accélérer le processus de la réalisation de la liste permanente informatisée, ainsi que ce qui serait possible  avec la Cena pour anticiper sur l’organisation classique des élections. Aussi, le Gouvernement visait-il ce qui peut se faire à l’endroit de l’Assemblée nationale pour que des mesures dérogatoires soient prises». Pour y parvenir, le ministre a invité, au nom du Gouvernement, toutes les institutions impliquées dans la préparation des élections à jouer leur partition afin que les élections tiennent dans le délai prévu par les textes. « L’organisation des élections par  le Gouvernement avant la fin de l’année ne dépend pas que du gouvernement », a martelé l’autorité ministérielle avant de souligner que si tous les acteurs jouent leur rôle, il y aura une liste fiable pour les élections. « Je tiens à rappeler aux Béninois que l’organisation des élections est une question de souveraineté. Par rapport à ça, l’objectif du Gouvernement est de libérer le premier trimestre de l’année 2015 pour se consacrer qu’aux élections législatives qui sont constitutionnelles et dont les dates ne peuvent pas être décalées », a rassuré Gustave Sonon pour clamer de nouveau la bonne foi du Gouvernement.

Teddy GANDIGBE

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page