.
.

Le triomphe de la vérité

.

Création d’un nouveau mouvement politique: Le MAN nait et lance des défis


Vues : 3

Le monde politique béninois s’est agrandi ce week-end avec la naissance du  Mouvement  pour une Aube Nouvelle (MAN). Son congrès constitutif a eu lieu au Codiam à Cotonou et les responsables se lancent déjà plusieurs défis, au nombre desquels, le combat pour le retour au patriotisme et à la conscience citoyenne. 

« Le MAN, résolument  au service du peuple, ne sera pas un regroupement politique de trop. Ses membres et sympathisants réellement engagés ont la ferme volonté de travailler à la promotion des valeurs, au retour au patriotisme et à la conscience citoyenne, à l’enracinement de la démocratie, au respect de la Constitution, surtout, soigner l’image des acteurs politiques au sein des populations et faire  renaitre la confiance ». Ce sont autant de défis qu’attend de relever le Mouvement pour une Aube Nouvelle (MAN), selon son président André Didier Houéha qui s’exprimait ainsi, samedi dernier à l’ouverture du congrès consécutif organisé au Codiam à Cotonou. Le processus, depuis la conception de ce projet jusqu’à sa réalisation, à le croire, a été long et jonché d’embûches.  « Il ne peut en être autrement, car il s’agit bien d’une affaire de gestion des hommes. Cependant, grâce à la détermination et la bonne foi de chacun de nous, nous pouvons maintenant nous réjouir d’être utiles pour la nation », a-t-il déclaré face à la centaine de participants.

A la faveur de sa création, le MAN se disant «  très préoccupé » par le développement de  la nation,  n’a pas manqué de féliciter le président  Boni Yayi et le gouvernement pour « les efforts  qu’ils ne cessent de déployer dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie et de l’épanouissement des populations ». Dans le même temps, les responsables de ce nouveau mouvement politique, par la voie de leur président, ont rendu un vibrant hommage à l’opposition pour « ses actions en faveur de la consolidation de la démocratie et de l’Etat de droit ». Le MAN, a précisé par ailleurs, André Didier Houéha « soutiendra et accompagnera diligemment toute bonne action en faveur des paisibles populations en même temps qu’il dénoncera et combattra énergétiquement   tout fait en marge de l’intérêt national ».

Déclaration de Lucien Mèdjico, président des Jeunes Turcs de la République

« Boni Yayi a beaucoup fait pour ce pays, mais malheureusement, il devra partir en 2016 »

 

«  Monsieur le président du MAN, je me suis retrouvé parfaitement dans  votre idéologie. Quand je vous ai posé la question de savoir si  le mouvement va à contre Boni Yayi, vous m’avez dit ‘’pas question !’’. Aujourd’hui, j’ai choisi la couleur rouge, et je pense que tous ceux qui sont devant moi, choisiront aussi la couleur rouge parce que c’est dans le courage que tout s’organise. Il faut avoir le courage pour gagner tous les combats. Quand je vous observe, Monsieur le président du MAN, j’exprime une certaine fierté. Vous êtes un homme de développement. Et c’est cela qui est le plus important. Car, nous devons finir avec la pauvreté. L’aube nouvelle que vous avez lancée est très importante. Je ne veux pas trop parler ce matin. Je réserve d’autres déclarations pour les fois à venir, car bientôt, nous allons commencer par lancer les petites phrases. Mais, je dois vous le dire, ce mouvement que vous venez de créer est déjà béni par le ciel et la terre, par les eaux et  la forêt, par Dieu, par les ancêtres, nos aïeux.  D’aucuns se posent la question, de savoir si je suis toujours avec  le Dr Boni Yayi, mon cher papa, et bien, sachez-le une fois  pour toute, je vais le soutenir  jusqu’à la fin de son dernier mandat. Yayi Boni partira en 2016, cela est clair. Il partira. C’est  moi Médjico qui vous le dis. Il a beaucoup  fait pour ce pays, mais malheureusement, il doit partir en 2016. Il doit partir pour laisser place  à quelqu’un d’autre qui doit continuer ses œuvres.  Et celui-là, moi je l’ai déjà choisi en ce qui me concerne, c’est le Général Robert Gbian. Seul  le Général Gbian peut continuer  les œuvres que Boni Yayi a engagées. Moi, je suis déjà engagé à ses côtés et j’invite tout le monde à en faire de même. »

Christian TCHANOU

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page