.
.

Le triomphe de la vérité

.

Légèreté au Ceg Godomey à Abomey-Calavi: Les épreuves de devoirs « vendues » comme de petits bouts de pains aux élèves


Vues : 5

Prévus pour se dérouler du lundi 16 au vendredi 20 juin, les devoirs de fin de semestre, au Collège d’enseignement général de Godomey, ont été reportés pour cause de fuite des épreuves. Des informations reçues auprès des élèves et de quelques enseignants, tout serait parti de la légèreté au niveau de l’administration du collège, surtout de l’informaticien pour certains et du maintenancier pour d’autres. La version des élèves révèle que c’est le délégué du collège en classe de 1ère D4 qui a réussi à avoir avec la complicité de l’informaticien les épreuves, de la 6ème en Terminale. Une fois les épreuves reçues, il les a mises à la disposition de sa copine, élève au sein de l’établissement avant de mettre le reste en vente comme de petits bouts pains.  L’information a donc commencé par circuler dans le collège au point où l’administration a été informée vers la fin des compositions. Le cerveau de la fraude qui n’est rien d’autres que le délégué des élèves a été confondu. Sous la pression et les menaces d’exclusion, il a fini par livrer l’informaticien. Une fois les confirmations reçues, l’administration a fait appel au commissariat de police de Godomey qui s’en charge depuis vendredi. Par ailleurs, l’autre son de cloche a été celui des enseignants. Ceux qu’on a approchés ont fait comprendre qu’en réalité, les matériels informatiques ont été loués auprès du délégué qui s’est également engagé à assurer la maintenance au regard de l’état des appareils. Il aurait donc promis procéder au fur et à mesure à la réparation des appareils qui tomberaient en panne. « Depuis quatre (04) ans où j’enseigne dans ce collège, je n’ai jamais entendu cela. C’est une légèreté de la part de notre administration », a témoigné un enseignant.

La réserve de la directrice du collège, Nicole Alahassa

Depuis lundi, toutes les tentatives pour recueillir la version officielle de la directrice de l’établissement sont restées vaines. Interrogés, les élèves déplorent une légèreté pédagogique. Idem chez les enseignants qui montrent du doigt l’administration qui n’a pas su mettre le soin nécessaire à l’organisation de ces devoirs de fin d’année.

Perquisitions policières

De source proche de la police, les deux « fraudeurs » ont été relâchés au cours du week-end avant d’être reçus lundi. Dans la même journée une perquisition a été menée au domicile du délégué des élèves où des épreuves ont été effectivement retrouvées. Il a reconnu les faits de même que l’informaticien. Mais, apprend-on, les devoirs seront repris dès ce mercredi 25 juin et vont s’achever le 02 juillet. Il faut déplorer les conséquences morales, techniques, financières, matérielles engendrées par cette situation. Affaire à suivre…

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page