.
.

Le triomphe de la vérité

.

Rendez-vous manqué entre le Chef de l’Etat et les syndicats : La rencontrereportée, Yayi chez Ouattara


Vues : 4

Boni Yayi1La rencontre de tous les espoirs convoquée par le Chef de l’Etat en personne, n’aura finalement pas eu lieu. C’est le ministre du travail et de la Fonction publique, Martial Sounton qui est personnellement allé dans la matinée d’hier, mardi 11 mars à la Bourse du travail, informer les secrétaires généraux des syndicats. La raison officielle est que le Chef de l’Etat devait se rendre en Côte d’Ivoire pour soutenir le président Alassane Ouattara qui sort d’une opération chirurgicale. En réponse, les centrales se disent être à l’écoute pour toute invitation.

« Miss France 2014 est plus importante que la crise sociale », selon Dieudonné Lokossou

Le Chef de l’Etat a fait son choix. Celui de recevoir hier, la miss France 2014, Flora Coquerel en visite au Bénin, le pays de sa mère. En posant  cet acte au détriment des négociations sociales alors que les centrales et confédérations syndicales sont en lutte depuis le 07 janvier 2014, c’est sans doute de l’huile que Boni Yayi vient une seconde fois de mettre sur le feu. Car, récemment, à l’occasion de la visite du Cardinal Tauran, le gouvernement avait déjà, une première fois, le lundi 03 mars dernier, fait avorter un rendez-vous. Cette fois-ci, c’est une « urgence » qui a conduit le Chef de l’Etat à fausser compagnie aux partenaires sociaux. Sur le fait, le secrétaire général de la Csa-Bénin, Dieudonné Lokossou pense que « c’est le gouvernement qui dicte sa loi dans une crise dans laquelle, il est responsable et détient la clé de sortie ». Pour son collègue de la Cosi-Bénin, Noël Chadaré, les secrétaires généraux sont disposés à épargner au Bénin une année blanche. « Mais si cela arrivait, ce serait alors du fait du pouvoir », précise-t-il, dans une période où l’année académique 2013-2014  est déjà invalidée au Togo voisin. Pour l’heure, rassure-t-on, la grève se poursuit.

Emmanuel GBETO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page