.
.

Le triomphe de la vérité

.

Impacts de la réalisation du film « Le Retour du roi », un label béninois Près de 600 emplois directs créés pour relancer le cinéma béninois


Vues : 2

Les comédiensUne première ! Le Bénin est en passe de relancer son industrie cinématographique. Et c’est avec le film «Le retour du roi», un projet financé par le gouvernement béninois et dont le tournage se poursuit actuellement au Palais royal de Houégbadja à Abomey. Au décompte, près de 600 emplois créés. Il en est ainsi parce que, selon les explications du producteur exécutif du film, Dimitri Fadonougbo, 200 jeunes techniciens et près de 400 comédiens sont recrutés sur le projet pour un film de qualité exceptionnelle capable d’être présenté dans les grandes compétitions internationales sur les grands festivals internationaux. Mieux, les conducteurs de taxi-moto y ont aussi trouvé leur compte. Bien parce qu’ils sont pointés à l’entrée du Palais royal de Houégbadja où se trouvent les comédiens et les techniciens, histoire de les transporter dans leurs petites courses. Les petits commerçants de la localité aussi ont profité du séjour des artistes. Toute la journée, on voit à la devanture du palais royal, des étalages de nourritures et bien d’autres marchandises qui ne manquent surtout pas de clients qui sont, pour la plupart, ces artistes et techniciens impliqués dans la réalisation du film. Il s’agit d’ailleurs d’une initiative que le directeur de la cinématographie, Dorothée Dognon, le producteur du film trouve très mobilisatrice, étant donné qu’il réunit presque toutes les compétences nationales en matière de cinéma. Et c’est justement pour cela que Dorothée Dognon salue l’implication totale du gouvernement béninois dans ce projet qu’il promet d’ores et déjà très promoteur pour la relance et le rayonnement de l’industrie cinématographique du Bénin. Mais au-delà de l’Etat, Dorothée Dognon salue aussi « le patriotisme de certains Béninois qui ont facilité la réalisation de ce projet ». « Je me dois de saluer certaines personnes. Je veux commencer d’abord par les autorités administratives de Bohicon et d’Abomey, le roi Agoli-Agbo, ses notables qui ont béni le tournage de ce film dans le palais royal de Houégbadja. Je félicite les artistes qui ont mis en jeu leur savoir-faire et énergie pour que nous puissions réaliser un film de qualité. Nous n’oublions surtout pas le promoteur du complexe hôtelier « Guédévi » qui nous a réduits sensiblement les frais de nuitée dans son hôtel », a précisé Dorothée Dognon.

Donatien GBAGUIDI

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page