.
.

Le triomphe de la vérité

.

Interview de sa Majesté Agonlinhossou Yèto Kandji, nouveau président du Conseil des rois Mahi: « Ma mission est désormais de réconcilier les rois qui ne s’entendent pas »


Vues : 2

Agonlinhossou Yèto KandjiElu le 13 décembre dernier, à l’occasion des manifestations de la fête Mahi-Hwendo qu’il a parrainée, président du Conseil des rois mahi, sa Majesté Agonlinhossou Yèto Kandji, roi d’Agonlin dévoile sa feuille de route pour assumer les nouvelles fonctions que ses pairs viennent de lui confier. Il entend surtout faire de la réconciliation des rois, son cheval de bataille.
L’Evénement Précis : Vous avez parrainé la grande fête de l’ère culturelle mahi baptisée «Mahi-Hwendo». Quel a été votre apport personnel à cette manifestation ?

Majesté Agonlinhossou Yèto Kandji : Vous savez qu’il y a un temps pour semer, un temps pour récolter. Il y a un temps pour pleurer et il y a également un temps pour sourire. Comme vous le savez, cette fête est organisée par l’association «Mahi-Hxendo». Cela fait plusieurs années que le président Jean Gounongbé tente de l’organiser dans ma commune, mais en vain. Cette année, ils sont venus me solliciter pour pouvoir la parrainer afin que cela puisse être organisé. J’ai tout de suite accepté et on s’est mis dans les préparatifs. C’est ainsi que nous avons tenu, avant l’événement proprement dit, le forum des rois mahi qui s’est déroulé dans mon palais royal à Agonlin le vendredi 13 décembre. Tous les rois mahi étaient à mes côtés. A l’occasion, ils m’ont fait l’honneur de m’élire président du Conseil des rois mahi. C’est le lieu, pour moi, de remercier Dieu tout-puissant et les mânes de nos ancêtres qui m’ont assisté et m’ont accordé la vie pour me permettre, aujourd’hui, de prendre les destinées du Conseil des rois mahi. Je félicite également le président de l’association Mahi-Hwendo, Jean Gounongbé qui a œuvré pour l’organisation de cette fête dans la commune mère de mon royaume, Agonlin Zangnanado, ainsi que tous les cadres de la localité qui se sont réellement mis à la tâche pour que les choses se déroulent dans de très bonnes conditions.

Parlez-nous des retombées de cette fête dans votre commune
En termes de retombées, je dirai d’abord que l’association Mahi-Hwendo a bénéficié d’un terrain de trois hectares à Kpoto. C’est sur cette parcelle que les manifestations se sont déroulées. Après la fête, nous avons fait la première pause de pierre pour la construction d’un grand monument dédié au Cardinal Bernardin Gantin. Dans trois mois environ, la construction de ce grand monument va démarrer et donnera de la visibilité à la localité. Outre ce monument, je dois avouer que c’était également un grand moment de retrouvailles et de réconciliation pour nous. Car, tous les rois mahi étaient dans mon palais et nous avons communié ensemble. Et c’est justement à cette occasion que j’ai été aussi couronné président du Conseil des rois mahi.

Que retenez-vous de façon pratique de la fête Mahi-hwendo 2013 qui vient d’être conjuguée au passé ?
Je dirai d’abord que le fait que tous les rois mahi se soient déplacés pour venir passer la nuit dans mon palais, est une véritable bénédiction pour moi. Mieux, pratiquement, tous les artistes de musique traditionnelle et moderne se sont déplacés pour nous soutenir. Ce qui a rehaussé l’éclat de la fête. C’est un point qui m’a beaucoup marqué. Et pour finir, je retiens également qu’à l’occasion de cette fête, tous les cadres d’Agonlin sont venus et ont profité de cette opportunité pour mieux s’informer sur leur histoire.

Vous venez d’être élu président du Conseil des rois mahi. Avez-vous déjà une feuille de route pour mieux assurer ces nouvelles charges que vos pairs viennent de vous confier ?
Bien sûr. Comme vous le savez, je ne suis plus un débutant en matière de la royauté Je viens de fermer 20 ans de règne sur mon trône. J’ai assumé et je continue d’ailleurs d’assumer de hautes fonctions au sein des structures faitières de la royauté au Bénin et au plan mondial. J’ai été l’organisateur en chef du Conseil national des rois du Bénin. Récemment, on m’a encore élu organisateur en chef du Haut Conseil des rois du Bénin. Ce qui revient à dire que je bénéficie de l’expérience nécessaire pour conduire à bien, les destinées de cette nouvelle structure qu’est le Conseil des rois mahi pour laquelle mes pairs viennent de me faire confiance en m’élisant président. Ma principale mission sera d’œuvrer pour la réconciliation des rois. Là où il y a division, là les rois ne s’entendent pas. Je prendrai mon bâton de pèlerin pour les réconcilier au nom de la recarde et des calebasses que j’ai prises des mains de tous les rois mahi. Ce sont des pouvoirs qui me permettront, à coup sûr, d’éteindre les feux pour le bonheur de la royauté au Bénin parce que le but, c’est de permettre que la paix règne dans notre pays. Et c’est à cela que je m’attèlerai.

Propos recueillis par Donatien GBAGUIDI

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page