.
.

Le triomphe de la vérité

.

1ère édition de la cérémonie de distinction des talents dans la commune de Za-Kpota: Le député Boniface Yèhouétomè opte pour la valorisation des talents de sa commune


Vues : 11

Corriger un temps soit peu cette image négative qui est souvent projetée sur la commune de Za-Kpota réputée pour le mariage forcé et surtout  le trafic des enfants par la valorisation des talents de ses filles et fils. C’est le but visé par le deuxième vice-président de l’Assemblée nationale, le député Boniface Yèhouétomè  en organisant le weekend dernier la première édition de la cérémonie de distinction des talents. Une cérémonie riche en couleurs et sons rehaussée par  plusieurs personnalités dont les députés Yacoubou Malèhossou,  Valère Tchobo, le conseiller technique du ministre de la santé, Dr. Assogba venus avec une délégation de l’Association des ambulanciers français, des représentants des ministres des enseignements maternel et primaire, de l’urbanisme et de la culture de même que des représentants du  Carder Zou, de la Société nationale des eaux du Bénin (Soneb) et du maire de Bohicon.
Désormais, lorsqu’on évoquera le nom Za-Kpota, on ne pensera plus uniquement au mariage forcé, ni au trafic des enfants. On pensera également aux talents extraordinaires de plusieurs de ses filles et fils qui, par leurs efforts, font sa fierté. C’est l’essentiel de ce qu’on peut retenir de cette première édition de distinction des talents de la commune de Za-Kpota. Il s’agissait pour le deuxième vice-président de montrer à l’opinion qu’à côté des auteurs de ces pratiques rétrogrades de trafic d’enfants et de mariage forcé, il y a également des milliers d’autres ressortissants de cette commune qui, malgré l’extrême pauvreté qui y sévit, arrivent à se hisser aussi bien au plan national qu’international. Ainsi, les mérites et talents de ceux-ci ont été reconnus et récompensés.    Il s’agit des élèves et écoliers méritants et des acteurs remarquables qui, dans leurs domaines d’activités, se sont illustrés participant ainsi au rayonnement et au développement de leurs communes natales. Au nombre des élèves, on pouvait distinguer les meilleurs par catégorie de tous les collèges de Za-Kpota ainsi que les meilleurs aux différents examens, notamment au Certificat d’études primaires (CEP), surtout le volet entrée au collège. Ceux parmi eux qui ont pu avoir au moins 13 de moyenne au CEP, les meilleurs qui ont pu également avoir 13 de moyenne au BEPC et les 4 meilleurs qui font partie des 100 meilleurs  du département du Zou à l’examen du baccalauréat 2013. Ils ont tous été habillés en T-shirt, et ont reçu chacun un vélo VTT en plus d’un certificat de distinction. Les nouveaux bacheliers, compte tenu de leur situation difficile, ont  en plus, bénéficié d’un petit soutien de 100.000 FCFA chacun.  Les autres personnalités distinguées ont été sélectionnées suivant 9 catégories d’acteurs remarquables de développement. Entre autres, les professeurs et maîtres de conférences des universités, Emmanuel Hounkou, agrégé en science de gestion, major de la sous-région Ouest africaine au concours d’agrégation de 2011 à Abidjan en Côte d’Ivoire et Montchowi Elie, docteur en science agronomique et directeur de l’Ecole nationale supérieure des sciences et techniques et agronomiques (ENSTA) de Kétou ont été distingués dans la catégorie éducation et formation. Dans la catégorie valorisation et promotion de la jeunesse, les sieurs Bogninou Roger et Agbeva Thomas sont les heureux récipiendaires. En effet, Bogninou Roger a eu un parcours particulièrement brillant depuis l’école primaire à la vie active en passant par l’université. Souvent major de sa classe ou de sa promotion, il a continué à exceller en réussissant à tous ses concours pour lesquels il se place dans la quasi totalité des cas en tête de peleton. Pour tous les projets et programmes susvisés, il a toujours été retenu après une consultation ouverte. En dépit des ressources limitées dont il bénéficiait pour ses études, il a pu, grâce à son intelligence, son endurance et sa rigueur, ainsi que le soutien de son oncle Feu Félix BOGNINOU, surmonter toutes les embûches qui ont jalonné son parcours. Agbeva Thomas, quant à lui, est un jeune qui a connu un cursus  scolaire et universitaire particulièrement brillant. De l’école primaire à l’université, il a, lui aussi, presque toujours été major de sa classe ou de sa promotion. De 2000 à 2004, il s’est amusé à passer quatre séries de Baccalauréat et à l’université, il a suivi simultanément les études de commerce et de gestion qui l’on conduit à obtenir en 2005 la maîtrise en science de gestion et le diplôme de technicien supérieur en commerce. Intelligent, laborieux et sérieux, les mérites de Monsieur AGBEVA Thomas ont été reconnus à travers les distinctions qui lui ont été faites par les autorités de l’université de Parakou en 2009 et de son Ministère de tutelle en 2011. Christelle Guédou Bidossessi de son nom d’artiste Sessimè, Noellie Adotin alias Kèmi, Nestor Zonabe Atchèkpon alias El-Nazito et le doyen Pierre Djème ont été distingués dans la catégorie art et culture. Quant au doyen Albert Kinhouandé, professeur de mathématiques ayant passé plus d’une trentaine d’années à l’Ortb comme locuteur et animateur émérite en langue nationale « Fon » et le jeune Camille Akpagladja ont reçu une distinction dans la catégorie information et communication. Il faut signaler la remarquable distinction dans la catégorie exceptionnelle qui a été octroyée à deux personnes qui malgré leur illettrisme contribuent de façon très remarquable au rayonnement de la commune de Za-Kpota. Il s’agit notamment du vieux Dénis Daka, promoteur d’un complexe scolaire privé dont les résultats sont très expressifs et de Mme Ketehoundjè Juliette dont les mérites ont été reconnus en France et aux Etats Unis où elle a été gratifiée de deux précieux prix. Le seul regret de cette cérémonie de distinction, c’est que l’initiateur, lui-même, natif de Za-Kpota et qui en fait sa fierté en tant que brillant architecte et aujourd’hui deuxième vice-président de l’Assemblée nationale n’a pas reçu de distinction.  Signalons qu’un géant concert de musique traditionnelle et moderne a été donné la veille en prélude à cette cérémonie de distinction par plusieurs artistes de renommée nationale et internationale.
Hugues E. PATINVOH

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page