.
.

Le triomphe de la vérité

.

Réunion ministérielle du Groupe des Pays les moins avancés: Le Bénin et sa diplomatie à l’honneur à New York


Vues : 2

La 68è session de l’Assemblée générale des Nations unies s’est ouverte le mardi 24 septembre 2013 à New-York. En marge de cette rencontre à laquelle prennent part 193 pays de l’Organisation des Nations-Unies, une réunion des ministres des affaires étrangères des 49 Pays les moins avancés (PMA), a mis à l’honneur le Bénin et sa diplomatie.
C’est en effet à un Béninois, le ministre Nassirou Bako-Arifari en l’occurrence,  qu’est revenu l’honneur de présider cette rencontre, le Bénin assurant actuellement la présidence du Bureau mondial de coordination des PMA. Plusieurs orateurs ont pris part à la réunion. Il s’agit notamment du Secrétaire général adjoint des Nations Unies, le suédois Jan Elliason, du Haut Représentant des Nations Unies pour les PMA, le népalais Gyan Chandra Acharia, du Directeur général ad intérim de l’Observatoire International des transferts de fonds des migrants (OITFM), le Béninois Dr. Eric Adja. Dans son allocution d’ouverture, le Ministre Bako a présenté un rapport de la présidence du Bénin, en matière de défense des intérêts des PMA. Pour sa part, l’Ambassadeur Acharia, a fait le point de l’exécution des recommandations du Plan d’Action d’Istanbul adopté à l’occasion de la 4è Conférence des Nations unies qui s’est déroulée en mai 2011 en Turquie. Jan Elliason a, quant à lui, exhorté les PMA et la communauté internationale à se focaliser de plus en plus sur les potentialités et possibilités dont regorgent les Etats membres du Groupe. En effet, ce sont ces potentialités, appuyées par la paix et l’état de droit, qui peuvent mener au développement. A titre d’exemple, il y a 80 ans, son pays d’origine la Suède était un pays pauvre. Trois facteurs ont changé la donne : la construction d’infrastructures, la gratuité de l’éducation, du primaire à l’université et l’installation d’institutions fortes. Jan Elliason a exhorté les dirigeants des PMA à prendre des initiatives courageuses et ambitieuses, en transformant en intérêts nationaux, les résolutions internationales en matière de développement. Intervenant à  son tour, le Dr. Eric Adja a présenté le rapport de la phase pilote de l’institution qu’il dirige depuis décembre 2011 pour le compte des PMA, dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations de la Déclaration ministérielle de février 2006 à Cotonou et de l’application du Mémorandum signé entre le Bénin et les PMA en mai 2011 à Istanbul.

Wandji  A.

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page