.
.

Le triomphe de la vérité

.

Fruit du séjour au Bénin du président ghanéen, John Mahama Dramani: Yayi trouve la solution au déficit énergétique


Vues : 7

Visite ++í la centrale +-«nergetique par les Chefs d'Etat2Invité du journal télévisé pour faire le point des retombées de la visite du Président John Mahama  Dramani, le ministre des affaires étrangères, Nassirou Bako Arifari, a indiqué que ladite visite a été fructueuse pour notre pays. Car le Chef de l’Etat béninois a saisi l’occasion pour mettre l’accent sur la nécessité pour le Ghana d’aider davantage le Bénin en respectant l’accord sur la fourniture de l’énergie électrique pour aider notre pays à résorber le problème du délestage. En réponse à cette préoccupation de Boni Yayi, John MahamaDramani a promis accorder une attention particulière à la demande du Bénin qui pourra compter désormais sur le Ghana pour combler ses déficits énergétiques actuels. Le Président Ghanéen a même donné des instructions fermes à son ministre de l’énergie et du pétrole ainsi qu’à tous les autres services afin que les procédures soient dilligemment engagées pour que le complément d’énergie soit compensé dans le cadre de l’accord qui lie son pays au Bénin, a confié le Chef de la diplomatie béninoise. Selon Bako-Arifari, le Chef de l’Etat ghanéen a clairement fait promis poursuivre les efforts  en cours dans son pays pour amener à 5000 Mw les capacités énergétiques du Ghana qui tournent aujourd’hui autour de 2.500 Mw. Autre retombée de cette visite entrant dans le cadre de la coopération sud-sud,  le Président Boni Yayi a sollicité le soutien du Ghana lors du prochain sommet de la Cedeao au cours duquel il envisage inscrire la question énergétique au menu des priorités. En réponse à cette demande, John MahamaDramani a promis son soutien ferme à cette initiative et surtout accorder une attention particulière à la demande du Bénin qui pourra compter sur le Ghana pour amener les pays de la Cedeao  à se doter d’un traité régional sur l’énergie, au regard des opportunités qu’offrent aujourd’hui le gaz nigérian et ghanéen, l’uranium nigérien entre autres.

COMMUNIQUE CONJOINT

Cotonou, les 09 et 10 septembre 2013

1. A l’invitation de son Frère et Ami, Son Excellence Docteur Boni YAYI, Président de la République du Bénin, Son Excellence Monsieur John Dramani MAHAMA, Président de la République du Ghana, a effectué une visite d’Etat au Bénin, les 09 et 10 septembre 2013, à la tête d’une importante délégation de son pays.
2. La visite du Président du Ghana au Bénin s’inscrit dans le cadre de la consolidation des liens d’amitié, de fraternité et de coopération qui unissent les deux (02) pays et la volonté des deux Chefs d’Etat de se soutenir mutuellement dans leurs efforts de développement et de démocratisation du Bénin et du Ghana.
3. Au cours de la visite, les deux Chefs d’Etat ont eu des entretiens portant sur la coopération bilatérale entre leurs deux pays, les questions d’intégration économique ouest-africaine et sur des sujets de préoccupation internationale.
Ces entretiens qui se sont déroulés dans une ambiance conviviale, de fraternité et de confiance mutuelle, ont permis aux deux Chefs d’Etat de réaffirmer leur volonté commune et la disponibilité de leurs deux (02) Gouvernements, d’œuvrer au renforcement de la coopération bilatérale diversifiée et mutuellement avantageuse pour le bien-être économique et social des Peuples béninois et ghanéen.
4. Au plan de la coopération bilatérale, se fondant sur les liens séculaires des deux Peuples et sur l’excellence des relations d’amitié et de coopération entre les deux Etats, les deux Chefs d’Etat ont donné de fermes orientations aux deux Gouvernements pour prendre les dispositions nécessaires dans les meilleurs délais, en vue de la dynamisation du cadre institutionnel de coopération entre le Bénin et le Ghana.
Dans ce cadre, les deux délégations ont retenu de poursuivre activement leurs échanges conformément aux conclusions de la Réunion de concertation entre les Experts des deux Etats tenue en septembre 2012. Elles ont décidé de tenir, au cours du premier trimestre de l’année 2014 à Accra, la Session ordinaire de la Commission Permanente Mixte de coopération bénino-ghanéenne.
Pour y parvenir, les deux délégations ont convenu de la tenue au cours du dernier trimestre de l’année 2013 également à Accra, d’une deuxième Réunion de concertation entre Experts afin de finaliser les Accords dans les domaines de coopération définis notamment, l’Energie, les Transports, l’Agriculture, le Commerce, le Tourisme, la Culture, les Sports, les Affaires Sociales, les Affaires consulaires et la Coopération dans les domaines judiciaire, militaire et de sécurité.
En outre, les deux Parties ont retenu de conjuguer leurs efforts pour une meilleure coopération en matière :
– universitaire et académique, à travers la facilitation de la formation des étudiants béninois dans les Universités ghanéennes et l’admission des étudiants ghanéens dans les Universités et Centres béninois de formation ;
– de tourisme culturel et de promotion des activités artisanales ;
– de partenariat entre les Zones Franches Industrielles du Ghana et du Bénin.
5. S’agissant particulièrement du secteur de l’Energie, les deux Chefs d’Etat ont convenu de veiller au respect de part et d’autre des engagements liés aux Contrats de fournitures d’énergie électrique et de gaz, à travers la Communauté Electrique du Bénin (CEB), en vue de garantir un approvisionnement continu en énergie de la Centrale Electrique de Maria-Gléta au Bénin.
Les deux Chefs d’Etat ont saisi l’occasion de leurs échanges sur le site de la Centrale Electrique de Maria-Gléta, pour convenir d’œuvrer de concert avec leurs Pairs, à l’organisation d’un Sommet spécial de la CEDEAO sur le secteur Energie, en vue d’adopter une stratégie régionale plus solidaire.
6. Après leur visite au Port de Cotonou, les deux Chefs d’Etat ont décidé de renforcer les liens de coopération entre le Port Autonome de Cotonou et le Port de Tema, afin de mieux dynamiser les relations commerciales entre les deux Etats et de faire partager les expériences en ce qui concerne la mise en œuvre du Code International pour la Sûreté des navires et des Installations Portuaires (Code ISPS) et les mesures de lutte contre la piraterie maritime.
7. Appréciant la qualité des échanges avec la jeunesse béninoise sur l’expérience ghanéenne de création d’emplois, les deux (02) Chefs d’Etat ont retenu d’encourager entre les deux pays un programme d’échanges d’expériences en matière de promotion de l’entrepreneuriat des jeunes, en tant que source d’emplois et de création de richesse.
8. Les échanges des deux Chefs d’Etat, avec les bénéficiaires du programme du Régime d’Assurance Maladie Universelle (RAMU), les ont rassurés de l’impact positif de ce projet dans la lutte contre la pauvreté et le bien-être social.
9. Le Président Boni YAYI a félicité le Président du Ghana pour les efforts louables qu’il ne cesse de déployer pour la consolidation du processus démocratique, des réformes économiques en cours dans son pays, le Ghana.
10. Au titre des questions de coopération régionale, les deux (02) Chefs d’Etat ont procédé à un tour d’horizon des questions d’intérêt commun relatif à l’intégration économique régionale à travers la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), en tant qu’instrument de développement et de rapprochement des Peuples.
Dans ce cadre, ils ont salué les efforts consentis jusqu’à présent par les Etats membres de la Communauté dans la réalisation d’une Union douanière. A ce sujet, ils ont apprécié la décision de la tenue prochaine du Sommet Extraordinaire de la CEDEAO en octobre 2013 à Dakar, qui connaîtra, entre autres, de la question de l’avènement du Tarif Extérieur Commun (TEC), ainsi que celle des Accords de Partenariat Economique entre la CEDEAO et l’UE.
Se fondant sur les liens de solidarité qui existent entre le Bénin et le Ghana, les deux Chefs d’Etat ont appelé à la réactivation de la Zone d’Alliance de Co-Prospérité (ZACOP) dans la perspective d’une mutualisation des richesses de nos pays.
Les deux Chefs d’Etat se sont réjouis du retour à la légalité constitutionnelle au Mali avec l’élection et l’investiture d’un nouveau Président de la République, et ont exprimé tout leur soutien au Président et au Peuple frère du Mali, à leur volonté commune de réaliser la paix par la réconciliation et le développement de la Nation malienne.
Ils ont, par ailleurs, convenu de ne ménager aucun effort pour contribuer sous la bannière de la CEDEAO, au retour de la paix, de la sécurité et de la stabilité dans la Bande sahélo-saharienne.
11.  Au plan africain, les deux Chefs d’Etat ont réitéré leur engagement pour la réalisation du Programme Détaillé de Développement de l’Agriculture en Afrique (PDDAA) et encouragent l’ensemble des Etats africains à réaliser d’ici 2015, dans le secteur agricole, un taux de croissance moyenne annuelle d’au moins 6 pour cent, gage de l’autosuffisance alimentaire sur le Continent.
Dans ce cadre, Ils ont appelé à faire de l’année 2014, déclarée par l’Union Africaine « Année de l’Agriculture et de la Sécurité Alimentaire en Afrique », le point de départ d’une nouvelle Politique agricole qui garantira une autosuffisance alimentaire sur le Continent.
Les deux Chefs d’Etat se sont en outre préoccupés de la persistance de divers foyers de tension sur le continent africain et lancent un appel à la Commission de l’Union Africaine pour mieux s’impliquer, de concert avec les différents Etats concernés, dans la recherche des voies et moyens pour un retour rapide à la paix, à la sécurité et à la stabilité sur le Continent.
12.  Au plan des préoccupations d’ordre international, les deux Chefs d’Etat se sont félicités de leur convergence de vues sur les questions multilatérales, notamment celles relatives à un nouvel ordre de la gouvernance mondiale particulièrement au niveau de la réforme du Conseil de Sécurité des Nations Unies, ainsi que sur la reprise des négociations du Cycle de Doha.
Appréciant les propositions issues des travaux du Comité de haut niveau sur l’Agenda de Développement Post-2015, les deux Chefs d’Etat lancent un appel à la Communauté internationale pour une mise en commun des efforts en vue de la réalisation des trois (03) dimensions du Développement Durable, à savoir la transformation économique, l’inclusion sociale et la gouvernance environnementale durable.
13. Le Président Boni YAYI a saisi l’occasion de la visite d’Etat au Bénin du Président du Ghana, SEM John Dramani MAHAMA, pour lui réaffirmer ses félicitations suite à la décision de confirmation de son élection par la Cour Suprême du Ghana.
14. En témoignage de ses efforts pour la consolidation de la démocratie et le développement du Ghana, ainsi que de sa volonté de renforcer les liens d’amitié et de coopération avec la République du Bénin, le Président Boni YAYI a décidé de l’élever au grade de Grand Croix dans l’Ordre National du Bénin.
15. Au terme de son séjour au Bénin, le Président de la République du Ghana, Son Excellence Monsieur John Dramani MAHAMA, a exprimé toute sa gratitude et sa reconnaissance à son Homologue, Son Excellence Docteur Boni YAYI, à son Gouvernement et au Peuple frère du Bénin, pour l’accueil chaleureux, fraternel et l’hospitalité conviviale, qui lui ont été réservés ainsi qu’à la délégation qui l’accompagne.
16. Le Président du Ghana a adressé à Son Excellence Docteur Boni YAYI, une invitation pour effectuer à son tour, une visite d’Etat au Ghana. Le Chef de l’Etat béninois a accepté avec plaisir cette invitation dont la date sera convenue par voie diplomatique.

Fait à Cotonou, le 10 septembre 2013

Pour le Gouvernement de la République du Bénin

Nassirou BAKO-ARIFARI
Ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine,  de la Francophonie et des Béninois de l’Extérieur

Pour le Gouvernement de la République du Ghana

Hon. Emmanuel Armah Kofi BUAH (MP)
Ministre de l’Energie et du Pétrole

Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page