.
.

Le triomphe de la vérité

.

Intronisation à Abomey par Sa Majesté Dédjanlangni Agoli-Agbo: Massif déploiement de personnalités à l’intronisation de Dah Houédjissin Woudji-Woudji


Vues : 54

Le roi Dédjanlangnin enserrant la tête du nouveau Dah HouédjissinDah Houédjissin Sètondji Woudji-Woudji. Ainsi devra-t-on désormais appeler Maxime Houédjissin. Homme politique de premier plan, il a été intronisé ce samedi, 31 août 2013, au Palais Singbodji par le Roi d’Abomey. En présence d’un parterre impressionnant de personnalités ayant effectivement fait le déplacement d’Abomey, Dah Houédjissin est entré en possession de ses attributs de commandement. Tout a commencé par une brève cérémonie de bénédictions au cours de laquelle le roi Dédjanlangni a prononcé des paroles incantatoires et couvert le futur Dah de bénédictions pour la bonne marche de sa mission à la tête de la collectivité Houédjissin. Puis, s’en est suivi, cette fois-ci, devant la devanture du palais Singbodji, la cérémonie d’intronisation proprement dite. Après une entrée remarquée, au pas de course devant les dignitaires, le futur chef de collectivité, s’est vu draper puis ceint de plusieurs mètres d’un pagne richement tissé sur lequel on pouvait lire son nom fort, Woudjiwoudji. Puis ce fut une sorte de tunique immaculée, et une lourde écharpe tout aussi immaculée. Les poignets, le cou et les chevilles recouverts de métaux précieux, il s’est ensuite rendu aux pieds du roi Dédjanlangni qui lui a alors enserré la tête d’un foulard tout blanc. S’en est alors suivi un cérémonial dans la plus pure tradition du Danxomé. Choix du nom fort, ‘’achat’’ du prénom Maxime, réception du trône, du bâton de la récade, de présents, etc. Et c’est sous son parasol, le Kpoguè, que Dah Houédjissin Woudji-Woudji en tant que chef de collectivité a effectué sept fois le tour de l’arbre avant de quitter le palais royal.

La communion de Nikki et Abomey
Cette cérémonie d’intronisation a été marquée par la participation remarquée et très appréciée de la forte délégation venue spécialement de Nikki. Composée de quarante personnes dont dix-neuf cavaliers émérites, cette délégation a émerveillé le public qui a été captivé par les démonstrations équestres. Et au-delà de la démonstration équestre, le royaume de Nikki a voulu montrer, aux dires de Léon B. Bigou, chef de cette délégation, la sincérité de son attachement à Abomey.

Un parterre de personnalitésDah Houédjissin Woudji-Woudji sous son parasol
Si les festivités de l’intronisation de Dah Houédjissin ont été marquées par la célébration des valeurs ancestrales et des richesses culturelles, l’on aura aussi remarqué le déploiement d’un grand nombre de personnalités qui ont tenu à marquer l’événement de leur présence, allant même jusqu’à participer à certaines des cérémonies, à l’instar de celle dite de l’achat du nom. On a pu ainsi apercevoir des personnalités politiques à l’instar d’Eugène Azatassou, Coordonnateur national des Fcbe, les députés Sacca Lafia, Yacoubou Malèhossou, Zéphyrin Kindjanhoundé, Guy Adjanohoun de l’Uémoa, les minsistres Sossouhounto, Djènontin, Sounton, l’ancien ministre Blaise Ahanhanzo Glèlè, etc.

Quelques notes sur la collectivité Houédjissin
Vodounon, l’ancêtre des Houédjissin est originaire du village d’Adjodo dans l’arrondissement de Kpôzoun (commune de Zâ-Kpota). Immigré à Agbomey et doté de qualités et pouvoirs exceptionnels, il prit le pseudonyme de Bahizi. Très proche ami de Zinmadjè Gbingnin, futur roi Glèlè, Bahizi, grâce à ses pouvoirs provoqua la pluie en période de grande sécheresse. En reconnaissance à ses pouvoirs, sa fidélité, son amitié et sa sincérité, le roi Glèlè d’introniser Bahizi chef de collectivité et membre de la cour royale sous le nom fort de ‘’HOUEDJISSIN’’. Ce dernier s’était, lui-même, choisi, à cette occasion, le nom Hlèkpè. Les fonctions de Houédjissin son celles de Dah, chef de la collectivité familiale Houédjissin avec tous les attributs. Il assure aussi la fonction de Gbonougan et siège donc à la cour du roi. Ont succédé à Houédjissin Hlèkpè Dah Houédjissin Gangbé, Dah Houédjissin Gbêtongninougbo, et depuis le 31 août 2013, Dah Houédjissin sous le nom fort de Woudji-Woudji.

Flore S. NOBIME

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page