.
.

Le triomphe de la vérité

.

Rebondissement dans l’affaire de mauvaise gestion contre un ancien ministre de Kérékou: La Chambre d’accusation de la Cour suprême annonce une absence de preuve contre Kamarou Fassassi


Vues : 1

Kamarou FASSASSIL’ancien ministre Karamou Fassassi sera-t-il lavé de tout soupçon dans les prochains jours après des années d’accusation de mauvaise gestion et de malversations par le gouvernement Yayi ? C’est fort possible au regard des derniers développements judiciaires que vient d’enregistrer cette affaire qui défraie la chronique depuis longtemps. En effet, selon des sources concordantes, la chambre d’accusation de la Cour suprême aurait annoncé n’avoir trouvé aucun élément à charge contre l’ancien ministre Kamarou Fassassi relatif à sa gestion au sein du gouvernement Kérékou. Cette conclusion qui intervient après l’ajournement du processus de mise en accusation de l’ancien ministre en charge de l’énergie devant la Haute cour de justice (HCJ) par les députés de la 6ème législature, s’annonce comme une nouvelle victoire pour Kamarou Fassassi qui a toujours clamé son innocence face aux récurrentes accusations formulées à son encontre. Si cette information échappée de la Chambre d’accusation se confirme, elle apparaîtrait indéniablement comme une nouvelle étape vers la confirmation de l’innocence du président du PRD Nouvelle génération. Il va s’en dire que cette conclusion longtemps attendue par les partisans de cet acteur politique de premier rang,  laisse entrevoir, à l’horizon, un abandon définitif des charges contre Kamarou Fassassi après quelques années de bataille judiciaire.

Vers un nouvel affront judiciaire pour Boni Yayi
Un nouvel échec judiciaire pour le gouvernement de Boni Yayi, pourrait-on dire au regard de la conclusion annoncée de la chambre d’accusation de la Cour suprême dans l’Affaire Fassassi. En effet, après de nombreux revers judiciaires, si cette conclusion se confirmait, elle constituerait sans nul doute un nouvel affront pour le gouvernement de Boni Yayi. Cet état de fait, surprenant en raison des moyens dont disposent l’exécutif dans ses rapports avec les individus et les autres pouvoirs, viendrait une nouvelle fois confirmer les difficultés du pouvoir Yayi à réunir les arguments pour faire triompher ses causes devant les juridictions béninoises.

Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page