.
.

Le triomphe de la vérité

.

Signature d’accord de siège entre le gouvernement du Bénin et le Groupement Interbancaire Monétique (GIM-UEMOA):La modernisation du système bancaire béninois mise en marche


Vues : 2

La modernisation du système bancaire béninois est en marche. Le gouvernement du Bénin et le Groupement interbancaire monétique viennent de signer un accord de siège qui donne à ce dernier le droit d’exercer dans les meilleures conditions au Bénin.

« Cet accord permet au Groupement interbancaire monétique (GIM-UEMOA) de s’installer au Bénin avec tous les droits, avec les avantages d’immunités et autres pour son personnel et pour son siège ». Ces paroles prononcées par le ministre béninois des Affaires étrangères, le professeur Nassirou Bako-Arifari, lors de la signature de l’accord de siège entre le gouvernement du Bénin et le Groupement interbancaire monétique (GIM-UEMOA), le lundi 26 novembre dans la salle du fleuve jaune du ministère des Affaires étrangères, en disent long sur le résultat que le gouvernement béninois attend en signant cet accord de siège avec le Groupement interbancaire monétique (GIM-UEMOA).

 En effet, de par ses activités basées sur un plan opérationnel regroupant plus de 80 institutions bancaires, le Groupement interbancaire monétique (GIM-UEMOA) entend moderniser le système bancaire du Bénin. Aussi, à l’aide d’une carte bancaire, les Béninois pourront-ils effectuer des achats et des payements grâce au système interbancaire de payement et de retrait par cartes mis en place par le Groupement interbancaire monétique (GIM-UEMOA).

Cet outil contribuera au développement économique et social du Bénin, selon le Directeur général du Groupement interbancaire monétique (GIM-UEMOA), Blaise Ahouantchédé. Pour le ministre des Affaires étrangères béninois, Nassirou Bako-Arifari, cet accord de siège qui est le fruit de l’engagement du chef d’Etat béninois et de son gouvernement, permettra au Groupement interbancaire monétique (GIM-UEMOA) de s’épanouir pour être en mesure de relever le défi de la bancarisation des quatre vingt dix pour cent de Béninois qui vivent en dehors du système bancaire.

Nafiou OGOUCHOLA (Coll.)

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page