.
.

Le triomphe de la vérité

.

Coopération militaire entre les Usa et le Bénin:La frégate des Forces Navales Américaines au chevet des malades béninois


Vues : 1

Les médecins spécialistes et généralistes de la marine américaine ont offert durant trois jours des soins et consultations gratuits aux populations béninoises souffrant de divers maux. C’était du mardi 11 au jeudi 13 septembre dans les locaux du complexe scolaire de Mènontin à Cotonou. Sur les lieux dans la journée du mercredi 12 Septembre, l’effectivité des gestes y est.

Dans leur but d’effectuer des consultations médicales et de soins préventifs au profit de la population béninoise, la branche médicale de la frégate des Forces navales américaines présente au Bénin s’est occupée de nombreux patients au cours de cette semaine. Maux d’yeux, de hanche, douleur de dos. Ce sont-là quelques maladies dont souffrent les populations ayant effectué nombreuses le déplacement de Mènontin les jours de consultation. Chose constatée dans les différentes salles retenues à cet effet où les patients assis devant les médecins reçoivent des soins. Il sonnait à l’instant 11 heures et quart.

La gynécologie, l’ophtalmologie, la médecine générale et la pédiatrie sont les différents domaines dont les soins et consultations sont disponibles. A écouter les propos du Lieutenant commandant Rommel Flores, un des médecins spécialistes américains, l’ambiance dans laquelle évolue le travail est très bonne. Ceci grâce à la bonne courtoisie des Béninois qui leur ont réservé un accueil chaleureux. « Nous sommes contents d’avoir été bien accueillis par les Béninois dans le cadre de la mission African partenership station. Et nous vous remercions de nous accepter dans votre pays » a-t-il déclaré.

Pour accomplir leur mission, les médecins américains ne sont pas seuls a consulter les patients ils sont associés à des médecins béninois. C’est le cas du Docteur Raoul Gomez, médecin capitaine au centre de santé de la garnison de Ouidah, détaché à Cotonou pour la circonstance qui confirme la gratuité des soins et invite la population à faire le déplacement « En contrepartie on ne reçoit rien et toute les couches du plus petit au plus grand nous les recevons et les orientons en fonction de leur pathologie ».

Les attentes ne sont pas comblées chez certains malades

Dans le rang des patients, la grande joie n’occupe pas le cœur de tout le monde. Certains présents sur les lieux depuis le petit matin n’ont pas pu bénéficier des soins et consultations promis. Pourtant, ils reconnaissent et remercient pour la bonne initiative du peuple américain qui, par ce geste a pensé aux malades béninois. C’est le cas de dame Gnaho Clémentine, revendeuse à Cotonou : « Vous savez nous n’avons pas tous assez de moyens pour pouvoir aller à l’hôpital.

Pourtant il y a des maladies qui nous dérangent. Moi je souffre des maux d’yeux. Et je ne sais pas ce qu’il faut faire. S’ils peuvent s’arranger pour me recevoir ça me fera plaisir. Je suis là depuis 5 heures du matin ». Ceux qui ont eu quand même l’occasion ne cachent pas leur allégresse. La bonne prise en charge ainsi que la bonne qualité des soins sont, entre autres, les substances de leur déclaration, à écouter Gbèyetin Justine, revendeuse à Cotonou « A mon arrivée, ils m’ont bien accueillie. Je souffre de l’ulcère et du mal de genoux. Des médicaments m’ont été donnés avec les posologies à l’appui.

Ils nous ont même donné des préservatifs à remettre à nos maris. Je souhaite qu’ils reviennent encore une autre fois pour aider beaucoup plus la population béninoise ». A la date de 11 septembre 2012, soit le deuxième jour, des centaines de malades avaient déjà été consultés. Selon les déclarations du médecin spécialiste Romnel Flores, 400 patients ont bénéficié de soins au cours de la première journée. Un nombre qui continue de croitre, puisque l’affluence se manifeste toujours sur les lieux.

 Dénommé ‘’ African Partenership station’’, ce projet du gouvernement américain n’est pas uniquement au profit des Béninois. Après le Libéria, le Ghana, le Nigéria, le Congo, le Bénin est le 6ème pays qui bénéficie des œuvres du projet. A bord du navire Swift, les militaires américains accosteront dans les prochains jours sur les côtes togolaises (septième destination) où les mêmes actions seront engagées.

Christophe KPOSSINOU (Coll.)

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page