.
.

Le triomphe de la vérité

.

Célébration de la 8ème édition de la journée internationale de la danse au Bénin:Les thérapies de la danse exposées au public béninois


Vues : 2

Une des troupes invitées en train de danser ici sur l’Esplanade interne du Stade de l’Amitié de Cotonou

Les danseurs béninois se sont joints à la Communauté internationale pour célébrer la 8ème édition de la journée internationale de la danse. C’était hier, dans les villes de Cotonou et de Parakou. Au cours de cette édition placée sous l’égide de la Fédération nationale des associations de danses et de ballets du Bénin (FENADAB), les thérapies de danses ont été expliquées au public qui s’est déplacé sur le Stade de l’Amitié de Cotonou, l’un des deux sites retenus dans la ville pour célébrer l’événement.

A en croire au Vice-président de la FENADAB, Marcel Zounon, selon une enquête réalisée, plusieurs personnes ont été guéries grâce à leur propre danse ou celle d’une autre personne. C’est pour cela d’ailleurs qu’il a fait observer que dans certains pays, la danse est considérée comme une thérapie et relève par conséquent du Ministère de la santé. Il est appuyé dans le même sens par le Président de la Fédération nationale des associations de danses et de ballets du Bénin, Aladé Coffi Adolph qui a affirmé que la danse est une autre forme d’expression des peuples qui permet à certaines personnes de régler certains de leurs problèmes. Pour Coffi Aladé Adolph en effet, la danse permet de guérir certaines maladies et d’assurer l’équilibre physiologique.

Le Directeur du Festival international de théâtre du Bénin(FITHEB), Pascal Wanou venu soutenir l’initiative de la FENADAB financièrement appuyée par le Fonds d’Aide à la Culture n’a pas manqué de s’inscrire dans cette même logique. « La danse, ce n’est pas que le spectacle. C’est aussi un instrument qui facilite le bien-être de l’homme. Alors, dansons sans cesse », a-t-il affirmé. Le représentant du Ministre de la culture à cette manifestation n’a pas non plus manqué de rappeler que la danse est thérapeutique.

Et il en donne la preuve en affirmant que « un bon danseur est toujours jeune et athlétique ». Il faut dire que cette 8ème édition qui a regroupé toutes les troupes de danses au Bénin a été célébrée à la fois à Cotonou (au Stade de l’Amitié de Kouhounou et à la Place des Martyrs » qu’à Parakou au Musée Plein air.

Donatien GBAGUIDI

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page