.
.

Le triomphe de la vérité

.

Remaniement technique du 1er gouvernement de Boni Yayi II:Le ministre Abimbola désormais concentré sur les grandes réformes portuaires


Vues : 1

Le ministre Jean-Michel Abimbola ...

Le ministre Jean-Michel ABIMBOLA précédemment à la tête du stratégique département de l’économie maritime, des transports maritimes et infrastructures portuaires cumulé avec le rôle de porte-parole du gouvernement est dégraissé de ce dernier portefeuille. C’est le ministre de la justice, garde des sceaux, Marie Elise GBEDO qui en a la responsabilité depuis le remaniement technique de l’équipe gouvernementale ce lundi 11 Juillet 2011. Ainsi le ministre Jean-Michel ABIMBOLA a su porter durant environ un mois et demi, la voix du gouvernement du Dr Boni Yayi dans un relatif effacement de sa personne qui a contribué à plus rehausser l’image du gouvernement et de son Chef qu’il représente.

En le déchargeant de cette fonction, le Chef de l’Etat s’est sans doute mis à l’évidence de l’immensité des charges de réformes portuaires et sa stratégique place dans la relance de l’économie nationale. En effet, il est manifeste pour tout observateur, après les premières actions successives de terrain du ministre Jean-Michel Abimbola que ce département de l’économie maritime, des transports maritimes et infrastructures portuaires ne pouvait matériellement lui laisser le temps de se consacrer pleinement à son rôle de Porte-parole et d’avoir de bons résultats sur le premier chantier.

Ce remaniement apparaît donc comme une réaffirmation de la confiance du Chef de l’Etat en l’homme pour réussir dans les réformes portuaires qui lui sont capitales et qui embrassent le Port Autonome de Cotonou, la Société Béninoise de Manutentions Portuaires, le Conseil National des Chargeurs du Bénin, la Compagnie Béninoise de Navigations Maritimes.

Ce remaniement technique a par ailleurs consacré quelques bouleversements au niveau du ministère chargé des relations avec les institutions et les cultes qui perd le volet des cultes au profit du ministère de l’intérieur et de la sécurité publique qui en assurait la gestion jusqu’à la formation le 28 Mai dernier du premier gouvernement de Boni YAYI II.

Benjamin Sèmèvo

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page