.
.

Le triomphe de la vérité

.

Pressions pour le retrait de la candidature de Abdoulaye Bio Tchané: Blaise Compaoré dit non à Yayi


Vues : 3

Blaise compaoréTrois voyages, trois échecs. Boni Yayi était hier à Ouagadougou où il a tenté de demander à son homologue burkinabé de faire pression sur Abdoulaye Bio Tchané pour qu’il se retire de la course à la présidentielle de 2011. Seulement, à la fin des entretiens, le Président béninois est revenu bredouille au bercail comme c’était le cas avec ses homologues togolais et ivoirien. Cet échec du Chef de l’Etat est la preuve tangible que le Président actuel de la BOAD bénéficie du soutien des Chefs d’Etats de la sous-région. Après Faure Gnassingbé du Togo et Laurent Gbagbo de la Côte d’Ivoire chez lesquels il a entrepris la même démarche sans obtenir gain de cause,  Boni Yayi poursuit ne s’est pas découragé. Il a poursuivi sa tournée régionale de mobilisation des Chefs d’Etats de la Sous Région pour le retrait de la candidature  du Président de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD).
 Hier matin Boni Yayi a  débarqué à Ouagadougou. Selon des sources concordantes le Chef de l’Etat béninois voudrait se présenter en 2011 et sent que celui que l’on appelle déjà ABT risque de lui porter ombrage dans les urnes. D’où sa tournée en vue d’amener ses homologues de la sous-région à faire pression sur lui pour lui faire renoncer à cette tentative. Estimant en effet qu’il a entamé un vaste programme de reconstruction du pays et que le seul mandat ne lui permettra pas de mettre le Bénin sur les rails d’un pays émergent, Boni Yayi a dit qu’il attend de Compaoré qu’il dise au Président de la BOAD de patienter jusqu’en 2016 pour se porter candidat au Bénin. Mais le Président du Burkina-Faso s’est dit surpris de la démarche de son homologue béninois à qui il aurait dit systématiquement qu’il ne saurait dissuader un citoyen d’un pays de ne pas jouir de ses droits constitutionnels. Le numéro un burkinabé aurait dit également à son homologue béninois qu’il s’y prend mal dans sa négociation pour le retrait de la candidature de Bio Tchané. A l’occasion de cette rencontre entre les deux Chefs d’Etats, Boni Yayi a fait à Compaoré le point de ses démarches régionales à propos de ce sujet qu’il dit le préoccuper.
Avec ce dernier échec dans le cadre de cette campagne de retrait de candidature,  le Chef de l’Etat béninois est désormais édifié : la candidature de Abdoulaye Bio Tchané est irréversible comme l’intéressé a eu à le lui dire de vive voix à l’occasion de l’audience qu’il lui a accordée il y a une semaine. Ainsi, après le Général Mathieu Kérékou, ancien président de la République du Bénin, le président de la BOAD bénéficie du soutien des présidents de la Sous région, donc de l’onction du syndicat des chefs d’Etats Africains.
Bio Tchané, l’os dans la gorge de Yayi
Aucun doute n’est permis. La candidature de ABT est un grand souci pour le Président de la République du Bénin, Dr Boni Yayi. Et pourtant Bio Tchané n’est pas le seul candidat déclaré à la présidentielle de 2011. Curieusement, cette candidature seule  hante le Chef de l’Etat béninois au point où il ne sait plus où donner de la tête. En fait, si cette candidature fait frémir Boni Yayi c’est parce qu’il est conscient de la menace qu’elle constitue pour le renouvellement de son mandat. Etant tous issus de la région septentrionale de notre pays, Boni Yayi sait plus que quiconque que la candidature de ABT va lui être fatale dans cette région qu’il considérait déjà comme une chasse gardée. Surtout que dans la région méridionale, on ne cracherait pas sur cette candidature avec les critiques acerbes que son régime essuie actuellement sur sa gestion. Mieux, Boni Yayi est édifié sur les compétences de l’actuel président de la BOAD. Tous produits du secteur financier, Boni Yayi connaît mieux que tous les Béninois la force de frappe de ABT, lui qui a été Directeur Afrique du FMI qui a sous sa coupole près de 45 pays et qui de surcroît a géré les finances publiques du Bénin avec beaucoup de brio. Pire, Bio Tchané fait l’unanimité au sein d’une frange importante de la classe politique et des populations béninoises. Cette candidature est pour Boni Yayi une épine dans son pied et il lui sera difficile de s’en débarrasser à l’occasion des prochaines consultations électorales.                 
Wandji A.

Reviews

  • Total Score 0%



4 thoughts on “Pressions pour le retrait de la candidature de Abdoulaye Bio Tchané: Blaise Compaoré dit non à Yayi

  1. hervé

    je demanderai á Bio tchané daller jusqu au bout de ces idées car ce qui ce passe aujourdhui au pays est honteux nous avons un gouvernement impoli et voleur. merci

  2. djomaki

    moi j’en courage le president bio tchané a allé jusqu’au bout de ses penséés car nous jeunes beninois on a en mart du changement tant pronnée par le docteur boni yayi et nous jeunes beninois nssoutiendrons toujour le president ABT

  3. ADJALALA

    Le Président ABT est aujourd’hui l’espoir ultime pour ce pays dont la prospérité est hypothéquée par un club d’amis boulimiques du pouvoir politique.
    Ce dont nous sommes sûr, c’est que ce pays a de la mémoire, et nous nous ferons le devoir de la lui rafraichir. c’est pourquoi notre devoir est de parcourir les monts et vallées, les ciels étoilés, les mers, les montagnes jusqu’aux dernières contrées du Bénin pour aller dire à tout le pays que notre rêve de prospérité partagée est devenu un cauchemar de prospérité kidnapée.

    Mais ironie! Avec les menaces et autres intimidations on nous empèche de le dire! comme quoi, un enfent privé de son lait n’a pas le droit de pleurer. Mais il gémit! le pays gémit, il suffoque, il étouffe.LA BARQUE DE LA DEMOCRATIE TANGUE.LA SEULE BOUEE DE SAUVETAGE EST ABT. Voilà résumé notre argumentaire pour les joutes prochaines. Nous sommes prêts à nous battre jusqu’à la victoire.nous y croyons.

  4. brat

    je te soutiens bio tchané ne t arrète tu as la seule personne à nous délivrer de la misère fonce on te soutient

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page