.
.

Le triomphe de la vérité

.

Brillante réussite du Bénin au Maep: Boni Yayi doit décorer les Experts nationaux


Vues : 2

Le Pr Honorat AGUESSY    Le Bénin est devenu depuis peu le premier pays francophone d’Afrique noire à bénéficier des retombées du Mécanisme Africain de l’Evaluation par les Pairs (Maep). Cette situation pleine d’heureuses perspectives, place le Bénin devant une responsabilité historique, celle du traitement à réserver à ses fils et filles qui ont Å“uvré à son rayonnement. A l’instar du Ghana et de l’Algérie, les observateurs sont unanimes à souhaiter l’élévation en dignité de ces héros.

Depuis quelques jours, le Bénin vit des instants d’intenses joies. Cet état de fait, longtemps inconnu du peuple, doit sa raison d’être à l’élection du Bénin comme prochain bénéficiaire d’un montant record de plus de 1000 milliards de francs pour accélérer son processus de développement. Cette somme qui laisse entrevoir dans un futur proche l’émergence de notre pays, est le fruit de nombreux efforts déployés par de dignes fils de la nation avec à leur tête le Dr Boni Yayi. En effet, le rapport présenté par le chef de l’Etat lors du sommet des chefs d’Etats et de gouvernement la semaine dernière à Addis-Abeba dans la capitale éthiopienne et ayant conduit à ce résultat heureux pour notre pays, est principalement due à la conjugaison de nombreuses expertises locales qui au prix d’innombrables sacrifices ont Å“uvré pour le rayonnement du pays. Dirigée par le professeur Honorat Aguessy, la Commission Nationale Indépendante d’évaluation par les pairs (Cni) composée de personnalités béninoises issues de différents domaines de compétence, s’est attelée à mener des enquêtes et réflexions internes sur différentes thématiques telles que l’état de la gouvernance au Bénin, le processus de lutte contre la pauvreté, le multipartisme et la démocratie au Bénin. Se transportant dans plusieurs localités du pays pour recenser les problèmes des populations à la base notamment l’accès aux besoins primaires tels que l’eau, l’électricité, l’éducation, le logement, la nourriture,  les personnalités composant cette commission n’ont pas ménagé leurs efforts pour établir un document fiable susceptible d’orienter qualitativement la commission dépêchée par l’Union Africaine et conduite dans notre pays par Madame Angélique Savané. Premier pays francophone d’Afrique noire à bénéficier de cette aide massive des Etats-Unis dans leur volonté d’accompagner les nations exemplaires à émerger -après le Ghana et l’Algérie- le Bénin se trouve devant la responsabilité historique de saluer et encourager le mérite de ses fils et filles qui, au détriment d’énormes sacrifices, viennent de hisser son nom au panthéon des pays les plus admirés du continent africain. Cet état de fait est perceptible à travers l’unanimité qui s’est fait autour du rapport après sa présentation par le Dr Boni Yayi à Addis-Abeba.

« Aux grands hommes, la nation reconnaissante »
Après ce triomphe dont le peuple dans ses diverses composantes est fier, il apparaît juste pour ce dernier que les auteurs de cette victoire la savoure à travers des honneurs ou une élévation en dignité pour services rendus à la nation.
N’en a t-il pas été ainsi en France où trône au cimetière des grands hommes la phrase suivante : « Aux grands hommes, la nation reconnaissante » ?
Les deux pays africains bénéficiaires de cette aide américaine €“l’Algérie et le Ghana- n’ont pas dérogé à cette règle universelle de gratitude en élevant les experts ayant conduit à leur élection à des titres honorifiques et à des faveurs de toute nature. Cette gratitude semble d’autant plus nécessaire dans le cas béninois que notre pays est le seul à avoir été retenu immédiatement après la présentation de son rapport en raison de sa consistance. L’Algérie et le Ghana €“ dont l’extraordinaire développement actuel est à mettre sur le compte de cette aide financière américaine-      avaient en effet dû bénéficier de prolongement de délai avant de parvenir à satisfaire aux attentes des américains. Ainsi, travaillant dans des conditions difficiles et peu propices à des résultats satisfaisants notamment sans moyens financiers conséquents à leurs efforts, les experts nationaux ont montré à la face du monde entier le savoir faire béninois et le degré élevé de patriotisme de certains de ses fils et filles. Avec cette issue heureuse à leurs déploiement d’énergies, tout porte à croire que le Dr Boni Yayi qui se distingue depuis son arrivée par la promotion de l’excellence et des valeurs endogènes, saura les hisser au rang d’exemples pour les générations futures. Le Chef de l’Etat doit publiquement présenter les félicitations de la nation à ces vaillantes personnalités qui sont les vraies acteurs de la victoire béninoise au Maep. Mieux, Boni Yayi doit faire en sorte que les mérites de ces valeureux cadres soient saluées à travers une prime à leur endroit et une juste récompense à travers leur reversement tacite dans le comité national qui se chargera du suivi de l’exécution du programme. Le premier magistrat de notre pays doit personnellement veiller à ce dossier afin que les considérations partisanes, régionalistes ne prennent le pas sur les mérites de ceux grce à qui notre pays peut se réjouir d’avoir battu un record.
Jean-Claude D. DOSSA

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page