.
.

Le triomphe de la vérité

.

Pandémie de Coronavirus au Bénin : Le contrôle des lieux de culte s’annonce


La psychose commence par gagner les cœurs, au regard du rythme effréné des cas de décès dus à la pandémie du Coronavirus. A la date du 17 juin 2020, le Bénin a enregistré 11 décès contre 9 relevés le 15 juin 2020. Ces deux nouveaux décès en deux jours d’intervalle suscitent des inquiétudes dans le rang des populations. A l’occasion d’une réunion de suivi de la mise en œuvre des mesures officielles liées au Covid-19 dans les lieux de culte au Bénin, tenue en compagnie de ses collègues Sacca Lafia de l’Intérieur et du Ministre d’Etat, Pascal Irenée Koupaki, le Ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin, a apporté des clarifications à cette situation. A l’en croire, les nouveaux cas de décès enregistrés ces derniers jours avaient des antécédents avec d’autres maladies. « Les cas graves et les décès que nous enregistrons, sont en rapport avec la présence de certaines maladies préexistantes ou de cas de sujets âgés. C’est à dire que lorsque la Covid-19 survient chez les sujets qui ont déjà des antécédents comme la drépanocytose, l’hypertension artérielle et surtout actuellement le diabète , le prtonostic de la maladie est sombre. Les 6 derniers cas que nous avons enregistrés sont en rapport avec des sujets qui ont des antécédents de diabète et d’hypertension artérielle », a justifié le Ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin. Toujours dans son intervention, la première autorité en charge de la santé est revenue sur le tableau sanitaire lié à l’infection au Coronavirus au Bénin qui, à la date du 16 juin 2020, indique un total de 597 cas confirmés, avec 348 personnes sous traitement, 238 personnes guéries et 11 décès. Il a révélé la prépondérance des cas confirmés à la pandémie dans les communes de l’ancien cordon sanitaire, avec les départements du Littoral, de l’Ouémé et de l’Atlantique, qui regroupent plus de 75 % des cas enregistrés au Bénin. Une situation qui appelle une fois encore, les populations à la vigilance et l’observance des gestes barrières contre le Coronavirus.

Un contrôle sur l’observance des gestes barrières dans les lieux de culte

Face à la montée drastique du nombre de cas confirmés lié à l’ensemble des mesures d’allègement prises le 2 juin 2020 par le gouvernement notamment, la réouverture des lieux de culte, le Ministre d’Etat, Pascal Irenée Koupaki, a annoncé la descente dans ces lieux, de plusieurs observateurs pour un contrôle du respect des gestes barrières par les fidèles. « Nous allons déployer dans le week-end, beaucoup d’éléments qui reviendront certainement le lundi nous dire, image à l’appui, comment le week-end s’est passé dans les différentes communautés religieuses », a-t-il martelé, avant de convier les leaders religieux à exhorter les fidèles et autres dirigeants, au respect des gestes barrières. « Nous devons nous mobiliser pour respecter les gestes barrières qui sont prévus et nous devons observer la prudence pour éviter à notre people d’avoir à gérer des choses difficiles face à cette crise »,a-t-il ajouté. Un appel reçu par les leaders religieux qui ont rassuré les autorités gouvernementales, des dispositions prises en leur sein dans le cadre de la couverture des lieux de culte. Il s’agit notamment, du respect des gestes barrières, la distanciation sécuritaire et la sensibilisation des fidèles au respect desdits gestes que ce soit dans les lieux de culte que dans la société.

Rastel DAN

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *