.
.

Le triomphe de la vérité

.

Levée de cordon sanitaire et de plusieurs mesures contre la pandémie du Covid-19: « Pas de panique, le Bénin renaît à la vie » rassure le gouvernement


Le ministre de la Santé, Benjamin Hounkpatin

Acteur de premier rang dans la lutte contre la pandémie de Coronavirus au Bénin, le ministre de la santé Benjamin Hounkpatin a été secondé vendredi 08 mai dernier sur le plateau de la télévision nationale par le directeur de la communication à la présidence de la République, Wilfried Léandre Houngbédji. Les deux hommes sont revenus sur les mesures prises par le gouvernement lors du dernier conseil des ministres, relatives à la levée du cordon sanitaire et à la reprise des classes dans les écoles collèges et universités. Pour ces deux représentants du gouvernement, la situation est sous contrôle, le gouvernement veille au grain et les populations n’ont pas à paniquer.

C’est au cours d’une émission interactive sur le plateau de la télévision nationale que le Ministre de la Santé Benjamin Hounkpatin et le Directeur de la Communication à la présidence de la République Wilfried Léandre Houngbédji ont conjointement démontré la pertinence de la récente décision prise en Conseil des Ministres par le gouvernement relativement à la réouverture des écoles et la levée du cordon sanitaire dans le cadre de la gestion de la pandémie du Covid-19 au Bénin. Pour Wilfried Léandre Houngbédji « La vie d’un État, c’est un ensemble, c’est un tout. Le pouvoir, c’est des douceurs et des aigreurs. C’est des braises parfois. Et quand ça vient, il faut la tête sur les épaules, le cœur chaud, la tête froide, faire front. Parce que l’État, il doit demeurer. Notre pays, il est grand et il doit demeurer, » dira-t-il pour rassurer de l’importance que le gouvernement accorde à cette situation et des mesures qu’il prend pour soulager chaque béninois, quelle que soit sa position, son rang social. Abordant la question sur la reprise des classes prévue pour ce lundi 11 mai, le directeur de la communication à la présidence a rappelé que cette mesure concerne uniquement les apprenants du CM2, les élèves et étudiants des lycées, collèges et universités. Quant aux amphithéâtres, ils resteront fermés et les cours seront dispensés en ligne via une plate-forme dédiée à cette fin. Toutefois, précise-t-il, les mesures barrières comme entre autres le lavage systématique des mains à l’eau et au savon et la désinfection des mains par une solution hydroalcoolique, le port obligatoire du masque en tous lieux… restent en vigueur et pour tout le monde. Acteur incontournable dans la gestion de cette pandémie, le Ministre Benjamin Hounkpatin n’est pas allé du dos de la cuillère pour indiquer que le gouvernement a décidé de ratisser large dans son plan de riposte contre le Covid-19 en procédant par exemple au dépistage systématique d’un certain nombre de personnes qui sont au sein de certains groupes cibles, de toutes personnes présentant ne serait-ce qu’un signe évocateur du Covid-19. En outre a-t-il précisé, toutes les communes du pays fonctionnent en terme du site de dépistage avec des ressources humaines déployées et des laboratoires décentralisés sont mis en place pour assurer le diagnostic en temps réel. Dans l’heureuse perspective de la réouverture des classes, le dépistage des enseignants des personnels administratifs et des personnels de soutien est devenu effectif depuis lundi 04 mai, a expliqué le ministre de la santé.

Le gouvernement veille au grain
L’augmentation du nombre de cas contaminée face à la réouverture des classes est l’autre souci qui taraude l’esprit de parents enseignants et apprenants. Face à cela, Wilfried Léandre Houngbédji dira qu’il n’y a aucune peur à entretenir. Même si nous devons continuer à veiller, « cela ne doit pas nous faire arrêter de vivre. Nous devons vivre. Il faut rester serein », rassure le patron de la Communication présidentielle. A en croire ses propos, c’est que le gouvernement n’a pas fait le choix de l’école contre la vie, mais plutôt le choix de l’ensemble. Pour lui, il s’agit pour le gouvernement de valider l’année dans son obligation de faire en sorte que les enfants bénéficient de l’éducation. Qu’à cela ne tienne! Dans le même temps, rappelle-t-il, il est prévu la distribution gratuite des masques dans les écoles, collèges et universités publiques. Dans cette lancée, les écoliers du CM2 vont passer leur examen et les apprenants des collèges, lycées et universités qui eux autres sont déjà un peu plus autonomes vont devoir reprendre les cours avec l’attention diligente des enseignants et professeurs. Quant aux écoliers du CI au CM1, ils devront patienter jusqu’à la date du 10 août avant de reprendre le chemin des classes à l’effet de valider leur année. Les écoles maternelles et garderies resteront fermées jusqu’à la prochaine rentrée des classes du 28 septembre 2020, a mentionné Wilfried Léandre Houngbédji.
Le Ministre de la Santé quant à lui, met un point d’honneur à persuader les populations quant à l’efficacité du protocole thérapeutique employé par le gouvernement dans la prise en charge des cas du Covid-19. Il va même marteler que des cas extrêmement graves sont traités et guéris en un temps record à la grande satisfaction des uns et des autres. Parlant spécifiquement des enfants, Benjamin Hounkpatin éclaire la lanterne de l’opinion en confirmant face à la question d’un téléspectateur que les enfants sont souvent des porteurs asymptomatiques et ne développent pas outre mesure des formes sévères de cette maladie. Et ainsi que l’a renseigné le Ministre, 88% des cas confirmés au Coronavirus sur le territoire national sont des adultes âgés de 25 à 45 ans qui sont asymptomatiques.

Rester ferme et donner le bon exemple
Le président Patrice Talon reste ferme aux côtés de son peuple, dira son directeur à la communication. Ce dernier a révélé que, le chef de l’État a renoué depuis la semaine écoulée avec les réunions physiques et dès cette semaine, les réunions des Conseils des Ministres vont reprendre dans le format présentiel tout en respectant les mesures barrières contrairement au mode visioconférence pratiqué jusqu’alors. Pour Wilfried Léandre Houngbédji l’a cerise sur le gâteau reste les prochaines annonces majeures que le gouvernement fera au sujet du Covid-19 et qui concerneront la prise en compte des mesures d’accompagnement au profit des catégories touchées par le plan de riposte mises en place pour casser la chaîne de propagation de la pandémie. « Quand les mesures seront annoncées, les populations auront le bonheur de dire que ce sont des mesures qui s’annoncent et qui s’appliquent », rassure Wilfried Léandre Houngbédji. Pour la levée du cordon, le ministre de la santé a rappelé que le transport en commun est régulé aux taxis villes qui ne prennent qu’un nombre restreint de passager selon le nombre de place pour le véhicule.
La pandémie a bouleversé la Nation il est vrai, mais ne l’a pas ébranlée. Car, la rafale du Covid-19 n’aura pas réussi à emporter l’année scolaire d’autant plus que les signaux du retour à la vie normale se laissent voir petitement. Alors, méthodiquement, le Bénin renaît à la vie dans une atmosphère ravivée par la flamme de l’équilibre, le levier de la sauvegarde des intérêts généraux avec en toile de fond le sens de responsabilité du gouvernement Talon.

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *