.
.

Le triomphe de la vérité

.

Démission des fonctions de député à l’Assemblée nationale: Les 7 ministres élus renoncent au Parlement et restent au gouvernement


Abdoulaye Bio Tchané

Quelques jours après l’installation de la 8ème législature du parlement béninois, la plupart des ministres du gouvernement du président Patrice Talon ont préféré leur place au gouvernement. Ils ont, l’un après l’autre, cédé la place à leurs suppléants qui siègeront toute la durée de la législature. En effet, c’est le ministre de l’intérieur Sacca Lafia qui a ouvert le bal le jour même du vote du bureau de l’Assemblée Nationale. De façon spectaculaire il a cédé sa place à sa suppléante Mariam Chabi Talata qui en même temps s’est fait élire premier vice-président de l’Assemblée. Le ministre d’Etat chargé du plan et du développement Abdoulaye Bio Tchané ne va pas tarder à démissionner. Dans la matinée du lundi 20 mai, il a laissé sa place à l’honorable Assane Séïbou, un ancien parlementaire qui retrouve près de deux législatures après, le chemin de l’hémicycle. Conformément à la loi, ces élus du peuple ont 30 jours pour choisir entre conserver leurs postes ministériels ou siéger à l’Assemblée Nationale. Mais tous semblent visiblement ne pas attendre la date butoir pour faire le choix. Ainsi, après les ministres Sacca Lafia et Abdoulaye Bio Tchané, le Ministre de l’Enseignement Secondaire, Technique et de la Formation Professionnelle Mahougnon Kakpo a cédé sa place pour son suppléant Léon Houessou. Le ministre du tourisme, de la culture et des sports Oswald Homeky est resté dans la même logique, laissant sa place au profit de son suppléant Étienne Tognigban. Celui délégué chargé de la défense nationale Fortunet Alain Nouatin en faveur de l’honorable Gildas Agonkan et le ministre des infrastructures et des transports Alassane Seidou a cédé sa place pour son suppléant Alidou Demolé Moko. Il est important de rappeler qu’ils étaient au nombre de huit (08) ministres du gouvernement à avoir déposé leurs candidatures, dont sept (07) ont pu se faire élire lors du scrutin législatif du 28 avril dernier. Au nombre de ces ministres déclarés élus députés par la Cour Constitutionnelle le jeudi 02 mai 2019, on compte six (06) titulaires et une seule suppléante. Elle, c’est la Ministre de la fonction publique Mathys Adidjatou dont la titulaire Sofiath Schanou est élue membre du bureau de l’Assemblée Nationale. Ils ont tous démissionné préférant ainsi leur place au gouvernement. En dehors des ministres qui ont démissionné du parlement, le maire de la ville de Bohicon, actuellement président de l’Association nationale des communes du Bénin, Luc Sètondji Atrokpo, a préféré son poste de maire, laissant son fauteuil parlementaire à son suppléant, Sanny Mama. Ce dernier devenu honorable député, est conseiller communal et premier adjoint au maire. Il entre pour sa première fois au parlement. Rappelons aussi qu’au nombre des maires élus députés, il reste celui de la commune d’Abomey Calavi qui n’a encore rien dit à propos de son choix. La probabilité serait forte qu’il démissionne aussi pour la mairie.

Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *