.
.

Le triomphe de la vérité

.

Après son décès jeudi dernier: Djibril Sagbohan inhumé demain à Porto-Novo


DjibrilDe source proche de la famille Sagbohan, précisément du manager de Sagbohan Danialou, Richmir Totah, l’artiste Djibril Sagbohan sera inhumé demain jeudi 19 décembre à Porto-Novo sur un domaine lui appartenant. D’après la même source, les artistes sont attendus pour lui rendre un dernier hommage à la Maison de la culture de Porto-Novo. Une prière musulmane sera dite  à son intention au domicile familial sis à Dowa à Porto-Novo. Il est à préciser que l’inhumation sera faite dans la stricte intimité familiale.

Sagbohan sait désormais que son fils est mort
Selon Richmir Totah, Sagbohan Danialou est sorti de l’hôpital depuis lundi. Il est informé du drame qui s’est abattu sur son fils, Djibril Sagbohan qui a succombé dans la journée du jeudi dernier pour avoir bu une potion qui s’est  révélée plus tard être du poison. Et c’est l’homme-orchestre, lui-même, qui aurait fixé la date de l’inhumation. Ce qui fait dire à son manager qu’il se porte actuellement « très bien et est définitivement hors de danger ». Mais, selon les précisions qu’il a données, Sagbohan Danialou n’est pas rentré à son domicile à Porto-Novo parce qu’une immense foule ne cesse d’envahir les lieux. « Il est gardé en lieu sûr et se porte mentalement bien », a précisé Richmir Totah.

Mieux connaître Djibril Sagbohan
Fils aîné de son père, Djibril a d’ores et déjà bouclé la trentaine. Soucieux d’assumer l’héritage musical de son père, Danialou, il a beaucoup appris à ses côtés. Et pour prendre ses marques, il avait mis, il y a environ deux ans déjà, sur le marché discographique, son tout premier album. Il prévoyait lancer entre janvier et février 2014, le deuxième album qui serait déjà prêt. Père de deux enfants, Djbril est marié à une Peuhle du Niger qui est actuellement enceinte de son 3ème enfant. Mais ce jeudi  12 décembre 2013 où il s’apprêtait à participer à la fête que son père organisait pour ses 61 ans, il a rendu le tablier de la vie des suites d’une intoxication alimentaire. Drôle de destin, n’est-ce-pas ?

Donatien GBAGUIDI

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *