.
.

Le triomphe de la vérité

.

Après son retour au gouvernement: Le ministre Aké Natondé devient le porte-flambeau de la région Agonlin


Aké Natondé1Elu député de la 24ème circonscription électorale, le président du parti CDS Finagnon quitte le parlement pour le gouvernement. Ce come-back du jeune cadre de la région Agonlin enchante ses fidèles partisans. C’est pour eux la preuve de la fidélité de l’homme au président Boni Yayi. En remplacement de Lambert Koty, originaire de la même région Agonlin (commune de Ounhi), c’est lui qui prend désormais la tête du ministère des travaux publics et des transports. Depuis son entrée au parlement et vu ses actions dans la région, le ministre Aké Natondé n’était pas accepté de tous et plus particulièrement de certains aînés politiques de la région à qui il a l’habitude de ravir la vedette à chaque occasion. Membre fidèle de la majorité parlementaire, il avait fait ses preuves au ministère de l’enseignement secondaire. Il prend désormais les reines du ministère des travaux publics et des transports afin de relever les défis de ce secteur. A peine la nouvelle de sa nomination connue que les rues de Covè, Zagnanado et Ouinhi ont grouillé de monde. Ce fut une véritable liesse populaire. Pour certains, c’est une nomination qui met fin à un conflit de génération qui oppose depuis des années le nouveau ministre à certains de ses frères aînés du même bord politique. Dans tous les cas, c’est son aura politique qui s’agrandit avec cette nomination. Plus que jamais, il porte le flambeau de la région Agonlin dans le gouvernement de Boni Yayi. Pour d’autres, comme Célestin Goutolou, premier adjoint au maire de Ouinhi et suppléant de l’honorable Aké Natondé,  « c’est une joie pour la région Agonlin en général et particulièrement pour les communes de Covè et Ouinhi. Cette nomination était prévisible d’autant plus que l’honorable Aké est un homme de confiance pour le président Boni Yayi à qui il a toujours prouvé sa fidélité. » C’est du moins ce que l’intéressé nous a confié au téléphone. Le ministre Aké Natondé se voit déjà le devoir de relever non seulement les défis de son portefeuille ministériel mais aussi de conduire et d’unifier les populations d’Agonlin autour des idéaux de Boni Yayi.
Yannick SOMALON

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Share on Google+
Google+
0Tweet about this on Twitter
Twitter
0Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *