.
.

Le triomphe de la vérité

.

Déclaration du député Aké Natondé à propos de la Coalition de la Rupture: « Le Président Talon n’a pas encore failli à ses engagements »


Vues : 1

Aké Natondé, Membre du Bloc de la Majorité Parlementaire (BMP)

Candidat malheureux à la présidentielle 2016 et membre de la Coalition de la Rupture ayant soutenu Patrice Talon au second tour, le député Aké Natondé affirme que ce creuset mis en place, suit des très près les engagements pris par le président élu conformément au contrat signé. « La vision qui sous tend la Coalition de la Rupture que nous avons créée n’a pas changé. L’un des engagements forts pris par le candidat que nous avons soutenu est la transparence et la rigueur dans la gestion des ressources publiques. Et je pense qu’il le fait à ce jour. En tout cas, nous suivons de très près le Président Patrice Talon par rapport aux engagements qu’il a pris » a-t-il affirmé hier sur l’émission «Zone Franche » de Canal 3 dont il était l’invité. Membre du Bloc de la Majorité Parlementaire (BMP), si ce député élu dans la 24ème circonscription a regretté quelques départs importants au sein de la Coalition de la Rupture, il reste persuadé que le choix opéré en la personne de l’actuel Chef de l’Etat était le meilleur. Après plus de 18 mois de gestion du pouvoir, il pense que les efforts déjà entrepris sont importants et que les choses iraient davantage mieux. «La perfection n’est pas de ce monde » a fait savoir Aké Natondé, heureux de constater qu’il y a aujourd’hui de gros efforts qui sont faits par le pouvoir en place dans la lutte contre la corruption. Elle était également inscrite au fronton des engagements pris dans le contrat de la Coalition de la Rupture, à le croire, estimant que « la machine a pris ». Pour lui « c’est comme un moteur Diesel qui avec le temps, accélère le rythme, allusion au système de gouvernance sous Talon, même s’il souhaite que les choses aillent plus vite, surtout dans le domaine infrastructurel.
A propos des sociétés d’Etat liquidée, celles mise en concession ou en délégation, l’invité de Canal 3 n’en fait pas un drame, convaincu que le gouvernement a dû prendre ses responsabilités face à des structures budgétivores. « L’entreprise d’Etat doit aussi bien fonctionner et procurer des intérêts à son seul actionnaire qu’est l’Etat » a soutenu Aké Natondé. Les nouvelles options faites, selon lui existent et sont expérimentées partout ailleurs. « Si cela dérange, c’est simplement de la résistance au changement » fait-il observer.
Au sujet du BMP dont il est un membre influent, il laissera entendre que « Notre rôle est de faire en sorte que les populations adhèrent aux actions du gouvernement. Le BMP prend à cœur la réforme du système partisan que prône le président Talon et se prépare à en faire une proposition de loi pour très bientôt, non sans associer les députés de la minorité parlementaire, selon Aké Natondé qui appelle à l’implication de tous les courants politiques pour relever ce défi.
Président du parti CDS-Finagnon, Aké Natondé a aussi réagi sur l’actualité brûlante dont l’affaire des faux médicaments entreposés au domicile de son collègue député Atao Hinnouhou et qui a fait objet d’une série de perquisitions en fin de semaine. « Si l’honorable Atao n’a rien à se reprocher dans ce dossier, toute l’assemblée nationale le soutiendra, mais il faut laisser les officiers de la police judiciaire faire leur travail. Atao a participé aux travaux de ratification de la Convention Médicrine à l’Assemblée Nationale et ne doit pas faire entrave à la manifestation de la vérité » a souhaité Naké Natondé.

Christian Tchanou

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page