.
.

Le triomphe de la vérité

.

15ème session du Conseil d’Administration de l’AA-HJF:D’importants dossiers à l’ordre du jour


Le Président du conseil d'administration Ousmane BATOKO

Le Président du conseil d’administration Ousmane BATOKO

(Le président du conseil d’administration Ousmane Batoko appelle à la régularité des cotisations des juridictions membres)

La salle de conférence de l’annexe de la Cour Suprême à Cotonou, a abrité samedi, la 15ème session du Conseil d’administration de l’Association africaine des Hautes Juridictions Francophones (AA-HJF). Une occasion pour son président, le président de la Cour Suprême du Bénin, Ousmane Batoko de lancer un appel aux juridictions membres à se mettre à jour pour leurs cotisations.

Convoquée conformément aux dispositions statutaires et aux délibérations des assises tenues le 9 juillet 2012 à Cotonou, cette 15ème session du Conseil d’Administration de l’Association africaine des Hautes Juridictions Francophones (AA-HJF) dont les travaux se sont déroulés samedi à l’annexe de la Cour Suprême à Cotonou, porte, à son ordre du jour sept points. Il s’agit notamment de la présentation et l’adoption du rapport d’activités de l’année 2012, la présentation et l’adoption des rapports financiers 2011 et 2012, la présentation et l’adoption du programme d’activités de l’année 2013, la présentation et le vote du projet de budget 2013 ainsi que des échanges sur la demande d’adhésion à l’AA-HJF de la Cour de Comptes du Togo. Toujours au cours desdits travaux, il sera question de la désignation des responsables des Organes d’appui au Conseil d’administration, notamment les commissaires aux comptes ainsi que le trésorier. Puis, en divers, les conseillers ont échangé sur la tenue du prochain congrès de l’AHJUCAF. Ouvrant les travaux de cette 15ème session du conseil d’administration de  l’AA-HJF, le président de la Cour suprême du Bénin, président dudit conseil d’administration s’est réjoui de la présence de tous les conseillers membres qui, non seulement, s’acquittent ainsi de leurs obligations statutaires, mais également témoignent de leur engagement ainsi que de leur détermination à donner à leur association commune, les moyens de son fonctionnement harmonieux et régulier et surtout leur foi en ce creuset dont l’objectif fondamental est de contribuer à faire jouer aux hautes juridictions africaines, leurs rôles dans l’enracinement de la démocratie et l’édification de l’Etat de droit en Afrique. Selon les explications du président Ousmane Batoko, cette 15ème session du CA de l’AA-HJF aurait pu se tenir un peu plus tôt afin de permettre à ses membres d’examiner en temps plus utile, des questions urgentes relevant de leur compétence exclusive. Malheureusement, regrette t-il, les difficultés de mobilisation des ressources n’ont pas permis de le faire.  C’est donc pour palier les difficultés du genre qu’Ousmane Batoko a déclaré avoir soumis à une signature collective, une lettre de rappel et de sensibilisation à l’endroit des juridictions membres qui ne sont pas à jour de leurs cotisations. Une démarche qui, selon lui, portera et permettra d’améliorer les finances de l’AA-HJF.

Bref aperçu sur l’AA-HJF

Créée le 10 novembre 1998 à Cotonou sous la dénomination de « Association Ouest Africaine des Hautes Juridictions Francophones » (AOA-HJF), l’Association africaine des Hautes Juridictions Francophones (AA-HJF) est une association qui comprend aujourd’hui trente deux juridictions. En effet, très vite et grâce au soutien déterminant aussi bien du Bénin qui abrite son siège, d’autres Etats africains que de ses partenaires internationaux dont notamment l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), le réseau s’est agrandi et positionné comme un véritable outil d’intégration juridique et judiciaire à l’échelle du continent. Elle a pour objectifs de favoriser la coopération, l’entraide, les échanges d’idées et d’expériences sur les questions soumises à ses juridictions ou intéressant leur organisation et leur fonctionnement, de promouvoir le rôle de ses juridictions dans l’uniformisation du Droit au sein des Etats membres et enfin de contribuer plus efficacement au renforcement du Droit et de la Sécurité Juridique et Judiciaire en Afrique en vue de la promotion et de la consolidation de la Démocratie et de l’Etat de Droit. L’AA-HJF ambitionne assurer, partout dans l’espace africain, le règne du droit et de la justice. Son rêve le plus cher, c’est d’unir l’Afrique par le Droit et la justice.

Hugues E. Patinvoh

N'hésitez pas à partager ...Share on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *