.
.

Le triomphe de la vérité

.

La Fondation œcuménique pour la paix en Afrique reçue en audience à la Cour suprême: Les Conseils de Ousmane Batoko au Président de la Fopa, Gilbert Dake Djokess


Vues : 38

FOPA DJokess DAkeUne délégation de la Fondation œcuménique pour la paix en Afrique (FOPA), conduite par son président, Gilbert Dakè Djokess a été reçue, ce mardi 21 mars 2017 par le Président de la Cour Suprême, Ousmane Batoko. A l’occasion, Ousmane Batoko a prodigué quelques conseils à son hôte afin qu’il puisse mieux accomplir sa mission de promotion de la paix et de dialogue interreligieux.
« Cette mission que vous vous êtes assignée est une lourde charge. Vous n’aurez sûrement pas du temps pour vous-même, parce que  vous serez sollicité à tout moment. Je vous y encourage vivement ». Ce sont les premiers mots d’encouragement prononcés par le Président de la Cour Suprême à l’endroit de la délégation de la Fopa et de son président, Gilbert Dakè Djokess.  Une délégation constituée de neuf membres, tous responsables de cette institution de droit commun, spécialisée dans le règlement des crises interreligieuses et de la promotion de la paix. Elle était au Cabinet du président de la Cour suprême pour trois points essentiels, à savoir, recevoir des conseils du président Ousmane Batoko pour mieux accomplir sa mission, le solliciter pour la résolution de la crise qui oppose les fidèles de l’église Pentecôte de la Foi depuis près d’une décennie et pour laquelle la médiation de la Fopa est sollicitée et enfin, inviter officiellement, le président de la Cour Suprême à la Journée Œcuménique nationale pour la Paix qu’elle organise dans l’Ouémé-Plateau, précisément à Porto-Novo, le samedi 22 avril 2017. Sur le premier point lié aux conseils du président de la Cour suprême, Ousmane Batoko conseille au président de la Fopa, de cultiver l’humilité avec ses collaborateurs, autour de lui et dans la gestion des différents conflits pour lesquels il sera sollicité. Car, la vérité, selon ses explications, c’est la course effrénée au pouvoir qui conduit les hommes à s’entredéchirer.  « Le pouvoir est une menace pour la paix », a-t-il martelé tout en réitérant l’entière disponibilité de la Cour suprême à accompagner la Fopa dans sa mission. Pour ce qui concerne le point lié à la gestion de la  crise entre les fidèles de l’église Pentecôte de la Foi, le président de la Cour suprême a invité son hôte à provoquer le dialogue entre les deux ailes.  Il a surtout promis sa disponibilité au président de la Fopa pour que ce conflit connaisse enfin son épilogue. A propos du dernier point relatif à l’invitation du président de la Cour suprême à la Journée œcuménique nationale pour la paix, Ousmane Batoko a instruit ses collaborateurs présents à la rencontre, à prendre tous les contacts nécessaires avec la Fopa afin que les discussions puissent se poursuivre après l’audience. Des engagements et conseils à l’issue desquels la délégation de la Fopa a pris congé des lieux après une photo de famille.

Donatien GBAGUIDI

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page