.
.

Le triomphe de la vérité

.

Face aux risques d’inondation  à Cotonou: Le PNUD et le CIL alertent le Bénin


Visits: 89

Les zones côtières dont la ville de Cotonou feront face aux risques d’inondation du fait du changement climatique selon de nouvelles données publiées par Human Climate Horizons. Les projections montrent qu’en 2050, des centaines de villes côtières très peuplées, pouvant représenter environ 5 % de la population vivant dans des villes côtières dans le monde, seront exposées à un risque accru d’inondation, notamment Santos au Brésil, Cotonou au Bénin et Calcutta en Inde. En effet, la plateforme Human Climate Horizons est le fruit d’une collaboration entre le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et le Climate Impact Lab (CIL). Selon ces nouvelles données de la plateforme, ce sont 14 millions de personnes supplémentaires dans le monde qui vivent désormais dans des localités côtières où le risque d’inondation annuelle est de un sur vingt. Si la trajectoire actuelle des émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES) se poursuit (scénario SSP2-4.5), les plaines inondables soumises à ce risque devraient s’étendre à des zones aujourd’hui peuplées par près de 73 millions de personnes. Des centaines de villes très peuplées comme Cotonou, Brésil Inde, qui abritent environ 5 % de la population, connaîtront un risque accru d’inondation d’ici le milieu du siècle du fait du changement climatique. L’exposition au risque d’inondation devrait doubler pour toucher 10 % des populations côtières la fin du siècle. Sans défenses côtières et dans le pire des scénarios de réchauffement, 5 %, voire plus, de la superficie des villes  à savoir : Guayaquil, Barranquilla, Santos, Rio de Janeiro,  Kingston, Jamaïque, Cotonou, Calcutta, Newcastle, Sydney se trouveront définitivement sous le niveau de la mer d’ici la fin du siècle. Ces impacts sont détaillés sur la plateforme Human Climate Horizons, qui propose aux citoyens et aux décideurs du monde entier des informations localisées concernant les effets prévus du changement climatique sur les populations et leurs lieux de vie. Dans l’étude publiée aujourd’hui, la plateforme dévoile des projections locales de l’élévation du niveau de la mer ainsi que les conséquences pour les humains de cette élévation selon trois scénarios d’émissions. Il faut dire que cette nouvelle étude du PNUD et du Climate Impact Lab vient rappeler à nouveau aux décideurs qui se rendront à la COP28 qu’il est temps d’agir. 

Alban TCHALLA

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You cannot copy content of this page