.
.

Le triomphe de la vérité

.

Aurélien Agbénonci sur le bilan de l’An 1 Talon 2: «Nous avons beaucoup d’outils en matière diplomatique»


Vues : 9

Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Aurélien Agbénonci

En se fixant comme leitmotiv de faire de la diplomatie, un important levier de rayonnement du Bénin, le gouvernement entend mettre en œuvre trois grandes réformes dans le secteur, au cours du quinquennat 2021-2026. Un an après, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Aurélien Agbénonci a exposé le 28 juin 2022, les prouesses enregistrées et les défis à relever sur l’émission « Le Gouvernement en Action ».

Qu’est-ce qui est important : Pour cet exercice de bilan, Aurélien Agbénonci, ministre des Affaires étrangères et de la coopération, a d’abord exposé le retour des 26 œuvres royales qui constituent un grand exploit sous son management, avant d’énumérer les projets à espérer dans les prochaines années. Pour lui, le retour de ces biens est un évènement historique et culturel. L’aventure, rappelle-t-il,  a commencé modestement par une lettre le 26 août 2016, qui a trouvé son point cumulant d’achèvement en novembre 2021. Il s’agit pour le gouvernement, explique le ministre, de montrer que la dimension cultuelle est importante dans le développement. « Notre passé est important et que nous étions capable dans une démarche diplomatique de revendiquer un droit », dit-il. L’invité de l’émission a souligné qu’il faut noter la conviction du président Talon. Ensuite, la revendication a été faite dans une démarche patrimoniale et muséale. « Nous sommes restés dans une posture de responsable et d’entente mutuelle durant tout ce temps », note-t-il. Le ministre Agbénonci s’est réjoui de l’engagement de la partie française dans cette restitution. « La France a voté une loi exceptionnelle qui a rendu possible la restitution de ces biens. Aussi, le discours du président Macron à Ouaguadougou est historique, quand il disait que ces biens ont leur place en Afrique, dans les pays auxquels, ils appartiennent », déclare l’autorité ministérielle. En ce qui concerne l’exposition, il affirme : « nous avons essayé de montrer à notre peuple qu’il garde certes le talent du passé, mais nous avons pu révéler ce qui aujourd’hui constitue notre capacité ». S’agissant de la conservation de ces œuvres, il a dévoilé qu’un dialogue permanent se mène. « Il y a un processus d’inventaire qui est prévu, des discussions auprès des collections privées, des mécènes cultures, des propriétaires d’œuvres. Il a par ailleurs salué le retentissement médiatique lors de cette exposition.  « C’était extraordinaire. Nous allons poursuivre », a-t-il dit.

Législative 2022 en France : A la question de savoir ce qui justifie cette action de Patrice Talon qui a envoyé un courrier pour encourager son homologue français à l’issue des résultats des législatives n’étant pas favorables à son camp, le ministre a fait comprendre que cette action était bien normale. «  Les chefs d’Etat sont des gens comme nous. Ils ont des relations, des sympathies et l’estime réciproque. Ce qu’il faut comprendre, c’est que le président Talon a voulu réconforter son homologue », a précisé Aurélien Agbénonci. Suite à son courrier, fait-il comprendre, la partie française a remercié Talon d’avoir adressé un message à son homologue.

Talon à la tête de l’UEMOA : Le président Talon a pris la présidence tournante de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Uemoa, le 25 mars 2022. Pour le ministre des Affaires étrangères,  c’est une marque de confiance. « C’est une reconnaissance de la qualité du leadership de notre président et de la qualité de la gestion publique dans notre pays », soutient-il. Il ajoute que même lorsqu’il a été consulté pour prendre la tête de l’Uemoa, il a souhaité pouvoir conduire des réformes.

CAMES : « Ce n’est pas parce que nous n’avons pas réussi à élire notre compatriote au poste du secrétariat du Cames que c’est l’échec de la diplomatie béninoise ». C’est ce qu’il convient de noter de l’appréciation du ministre Agbénonci. « Les échecs font partir de la vie. Nous étions face à la Côte-d’Ivoire. Les conditions de ces élections sont connues. Ils ne sont pas allés au vote, mais ils ont  trouvé une manière de bâtir une sorte de consensus », déplore l’invité tout en ajoutant que soit on va pour gagner ou pour perdre. Parlant de l’échec de la diplomatie, il est revenu sur les contrastes qu’ils avaient entre la diplomatie béninoise et l’Union Européenne. « Il y avait un dialogue politique après que nous ayons traversé une période de réajustement de nos relations avec le départ que nous avons souhaité de l’ancien responsable de cette institution. Aujourd’hui, nous avons une excellente relation avec l’UE. Nous avons été très amis avec l’UE qui est l’un de nos partenaires majeurs », a rassuré le ministre.

Les nouveaux partenaires du Bénin : « Nous sommes un pays qui a fait le choix de rester éligible dans le choix de ses partenaires. Nous avons conservé nos anciens amis, mais nous avons ouvert le champ à d nouveaux amis. Il y a beaucoup de choses qui se passent sans tapage médiatique. Nous avons approfondi nos relations avec de nombreux pays », explique le ministre qui fait comprendre que le pays travaille de plus en plus avec beaucoup de pays dans la zone asiatique. « Nous avons beaucoup d’outils en matière diplomatique pour pouvoir atteindre les objectifs retenus dans les accords cadre. Des questions des commissions mixtes, le dialogue politique, les négociations intergouvernementales, les revues de cadre de coopération pour avoir plus concrètes », confie l’invité de l’émission.

Sur la présence de la force Barkane au Bénin : Après rupture des accords au Mali, il était tout à fait normal, selon le ministre, que la France rapatrie ses hommes. « Le Bénin est un pays de transit pour les forces qui vont au Mali. C’est aussi le dynamisme de notre port, la sécurité sur nos routes. Le terrorisme est une menace mondiale. Et lorsque ça touche un pays, c’est important que les autres se mettent ensemble pour contre-attaquer pour que nos populations soient en sécurité. Ce que nous essayons de faire, c’est d’aller vers tous les pays amis sans exception », a-t-il dit. La décision du Bénin de rapatrier l’unité de police et la compagnie mécanisée qui se trouve au Mali a fait également l’objet de cette discussion. «Cela n’a rien à avoir avec le départ de la force Barkane ». Puisque, a justifié le ministre, les forces béninoises sont sous le commandement de la MUNISMA. « Lorsque vous êtes éprouvés vous-mêmes, vous ne pouvez pas laisser vos forces ailleurs. Ce qui explique la décision », soutient l’invité. C’est dire donc que 140 policiers  et 250 militaires seront rapatriés.

Réaménagement de la carte diplomatique : En 2016, le Bénin compte 39 ambassades et quelques consulats généraux. En 2019, il est passé à 42 représentations dans le monde (27 ambassades, 4 missions permanentes, 8 consulats et 3 missions commerciales). Aujourd’hui, le nombre est réduit. Ce qui est passé à 14 représentations dans le monde parce qu’il y a la possibilité de transformer certains ambassades en pôles régionaux. « C’est la configuration qui est adaptée à nos moyens de l’heure. Les pays les plus riches que nous, ont fermé les ambassades et trouvé des formules plus originales pour se représenter. Il faut finir avec ces diplomaties de pure représentation qui n’avaient pas de rentabilité », fait-il remarquer.

Les projets à venir : A ce sujet, le ministre a pris l’engagement que son équipe va continuer à travailler pour le rayonnement du pays sur le plan culturel, chercher des opportunités pour avancer, aller vers d’autres partenaires et surtout la fluidité avec le Nigéria.

Coup d’Etat : « Cela casse certaines dynamiques, compliquent le travail des organismes d’intégration », a déploré le ministre qui pense qu’on doit travailler sur les causes de ces coups d’Etat. Il soutient qu’il faut condamner certes ces coups d’Etat, mais avoir aussi le courage de réfléchir sur les raisons qui conduisent à ce genre de situation. « Il n’est pas souhaitable qu’il y est répétition de coup d’Etat », conclu-t-il.

Alban Tchalla

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page