.
.

Le triomphe de la vérité

.

Parc solaire de Djougou: L’espoir renait!


Vues : 6

Pierre MAUFRET entouré des habitants de Djougou, ivres de joie

Le lundi 17 février dernier, s’est tenue au Cabinet du Ministre de l’Energie et des Mines, une rencontre entre Mr Pierre MAUFRET, Chargé du Développement en Afrique au niveau de la Société INNOVENT France et le Ministre Jean-Claude HOUSSOU, entouré de ses cadres juridiques et techniques pour amorcer la possibilité d’un arrangement à l’amiable au profit des deux parties, à savoir, le Gouvernement Béninois et la Société INNOVENT, spécialiste de réalisation et de commercialisation de l’énergie photovoltaïque.
Pour rappel, la Société INNOVENT France avait démarré depuis 2015 la construction du Parc Solaire de Djougou d’une capacité de 5 MW, mais les travaux, suite à des malentendus ont été interrompus depuis 2016 à ce jour, au détriment des populations bénéficiaires qui avaient fondé tout leur espoir sur un investissement de plus de deux milliards.
Des discussions engagées, il ressort que pour le Gouvernement, la volonté politique d’éclairer la ville de Djougou est une priorité pour l’Etat béninois. Il ne trouverait donc aucun inconvénient à reprendre les démarches et négociations allant dans le sens d’une solution avantageuse pour les deux parties : INNOVENT France et le Gouvernement béninois représenté par le Ministre de l’énergie.
Prenant la parole à cette rencontre, Mr Pierre MAUFRET a expliqué à la partie béninoise que sa présence au Bénin, suite aux instructions du Patron de INNOVENT, Mr Grégoire VERHAEGHE s’inscrit parfaitement dans le même objectif, à savoir la finition des travaux du Parc Solaire de Djougou et surtout sa mise en fonction à court et moyen terme. Pour ce faire, la Société INNOVENT, également représentée à Cotonou par Mr Krystel GODONOU, ne trouverait aucun inconvénient à satisfaire à la requête du Gouvernement Béninois d’aller à la négociation, mieux, d’engager la procédure technique et juridique pour un arrangement à l’amiable entre les deux parties.
Face donc au souhait d’épargner au Bénin, des sanctions financières inutiles, selon des sources proches de la Société INNOVENT , Mr Pierre MAUFRET a suggéré que les négociations aboutissent sur un consensus gagnant-gagnant assorti d’une « garantie sincère », capable de donner l’envie à la Société INNOVENT de retirer sa plainte contre le Gouvernement Béninois auprès de la CCJA.
C’est dire donc que pour le Ministre Béninois de l’Energie, connu pour son dynamisme de donner de la lumière à toutes les régions du pays, le contentieux pourrait, d’après les mêmes sources, connaitre un meilleur aboutissement, si réciproquement, les deux camps définissaient de commun accord, la procédure de la mise sur pied d’un comité chargé d’analyser les différents contours juridiques et techniques du retrait de la plainte à la CCJA et la poursuite des travaux du Parc Solaire de Djougou, où est disponible déjà plus du tiers (1/3) de l’énergie à connecter au réseau SBEE.
Enfin, c’est la commune de Djougou, ville carrefour et 3ème ville du Bénin du point de vue populations, qui salue la volonté politique du gouvernement qui lui donne ainsi l’espoir d’une ville lumière à travers les douze (12) arrondissements qui connaissent présentement un éclairage assez moyen. Comme on le dit souvent, un mauvais arrangement ne vaut-il pas mieux qu’un bon procès ? Alors vive la coopération entre Innovent France et le Bénin.

Christian Tchanou

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page