.
.

Le triomphe de la vérité

.

Construction des logements sociaux à Ouèdo: Le financement de 3035 logements déjà bouclé: Le contrat de 1735 logements signé


Vues : 3

Echange de parapheurs entre le directeur du SimAU et le représentant du groupement d’entreprises

Sous l’autorité du ministre du cadre de vie et du développement durable Didier José Tonato, la société immobilière d’aménagement urbain (SimAU) a procédé à la signature du contrat de construction des 2 premiers lots des logements sociaux de Ouèdo. C’était ce mercredi 17 décembre 2019 en présence du préfet de l’atlantique, du maire de la commune d’Abomey Calavi, du directeur du SimAU et le représentant du groupement d’entreprise en charge des travaux.

Financé par la Banque Ouest Africaine de développement (BOAD), le projet de construction des logements sociaux dans les grandes villes du Bénin entre officiellement dans sa phase active. C’est du moins ce qu’on peut affirmer avec la cérémonie de signature de contrat de construction de 1735 logements pour un montant total de 38 milliards 800 millions TTC dans la commune d’Abomey Calavi. Selon Achille HOUSSOU, directeur général de la SimAU, le projet de construction des 20 000 logements sociaux se concrétise sur le site de Ouèdo dans sa première phase. « A ce jour, le financement de 3035 logements est déjà bouclé. Le contrat signé ce mardi concerne 1735 logements pour un montant total de 38 milliards 800 millions TTC. Les travaux qui vont démarrer en janvier 2020 vont durer 18 mois », a-t-il précisé. Selon ses explications, les deux autres lots du site de Ouèdo seront relancés et l’attribution des marchés est envisagée pour la fin du premier trimestre de 2020. Il est important de rappeler que le programme de construction des 20 000 logements sociaux est un programme phare du gouvernement qui concerne 14 villes du Bénin. (Abomey calavi, Porto-Novo, SèmèKpodji, Parakou, Abomey, Bohicon, Natitingou, Djougou, Kandi, Malanville, Dassa-Zoumé, Lokossa, Aplahouè-Azovè, Pobè, Ouidah et Pahou. Très satisfait de la signature de ces contrats et surtout des approches innovantes mis en place dans ce projet, le ministre du cadre de vie et du développement durable Didier José Tonato n’a pas caché sa satisfaction.

LIRE UN EXTRAIT DE SES PROPOS

« C’est une aventure qui a commencé en septembre 2016, trois ans déjà. Je pense que le projet « logements économiques et sociaux » est un projet emblématique du PAG. On parle du Pag c’est vrai on parle de l’opérationnalisation du PAG, c’est évident. Les gens constatent aujourd’hui que les maquettes se concrétisent. C’est une bonne chose qu’il le constate avec nous.
Depuis 60 ans, je crois qu’on n’a pas, à travers différents programmes, construit plus de trois mille logements sur tout le territoire béninois. Voilà qu’on arrive en 2016 avec un programme de 20000 logements. Ils se sont demandés si en 5, 6 décennies ils n’ont pas pu faire 5000, ce n’est pas en 5ans que nous ferons 20 000. Nous lançons aujourd’hui 10 000 logements pour Abomey Calavi. 10 000 logements avec beaucoup d’innovations depuis la conception jusqu’à la réalisation. Le site de Ouèdo est une véritable ville nouvelle, une éco cité qui respecte aujourd’hui les règles de conception haute qualité environnementale tout y ait jusqu’au traitement des déchets.
Le gouvernement voudrait montrer le chemin aux promoteurs immobiliers parce que vous savez tous que le gap de logement sur les 5 dernière années, c’est au moins 320 à 350 mille logements. Aujourd’hui nous changeons d’approche et c’est la toute première opération de logement dans laquelle un apport initial ne sera pas nécessaire, comme c’est souvent dans tous les programmes immobiliers qui exige un apport dans l’ordre de 15 à 30%. Nous avons un montage innovent qui permet à l’acquéreur IN FINE de rentrer directement en payant un loyer d’un mois et devenir propriétaire au bout de 17 ans
L’autre innovation c’est l’approche et le mode de construction. Si on n’a pas pu faire 5000 logements en 60 ans, c’est parce qu’on a adopté des procédés de construction extrêmement lents. Une entreprise qui nous apporte un mode de construction rapide, qui installe une académie qui va former nos jeunes aux nouveaux métiers de la construction. C’est non seulement un programme immobilier mais un programme de formation. C’est donc le point de départ d’une opérationnalisation multidimensionnelle du PAG. Voilà ce que nous avons essayé de proposer au Béninois, sous la direction éclairée du Chef de l’Etat. Nous espérons que ce programme va être documenté et présenté sous forme de bonne pratique à vulgariser dans la sous-région ».

Yannick SOMALON

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page