.
.

Le triomphe de la vérité

.

Match amical/Bénin-Zambie 2-2: Menés deux fois, Les Ecureuils ont chaque fois rétabli la parité


Vues : 0

Les Ecureuils du Bénin et les Chipolopolos de la Zambie

(Nabil Yarou et Bonou Agossa remarquables)

Les Ecureuils du Bénin et les Chipolopolos de la Zambie se sont séparés dos à dos (2-2), au terme de la rencontre amicale qui les a opposé, le dimanche 13 octobre 2019, au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo. Et à chaque fois, ce sont les visiteurs qui ont marqué les premiers avant que les hommes de Dussuyer ne reviennent au score. En effet, avec un axe expérimental, la paire Verdon-Yarou en première partie et la paire Verdon-Salomon en deuxième partie, les Ecureuils du Bénin, pour qui le groupé avec une rigueur défensive a été un atout lors de leurs derniers matchs, ont encaissé deux buts. Ceux de Justin Shonga qui ont profité, à la 21e minute du mauvais alignement de la défense béninoise, puis à la 83e minute du mauvais renvoi de David Kiki, pour battre Fabien Farnolle. Mais après chaque ouverture du score, il y a eu la réaction attendue de l’attaque béninoise. D’abord, c’est Steve Mounié qui a repris un centre de David Kiki à la 36e pour rétablir la parité et permettre aux Ecureuils d’aller à la pause avec le nul (1-1). En suite, entré en jeu à la 84e minute, Mickeal Poté a, lui aussi, remis les pendules à l’heure (2-2) en reprenant victorieusement le coup franc de Yannick Aguemon à la 90e minute. Ainsi, il a prouvé la capacité de l’effectif de Dussuyer à s’accrocher jusqu’aux coups de sifflet de la fin. Il faut rappeler que l’équipe l’a déjà démontré face à la côte d’Ivoire en marquant par deux fois dans les dernières minutes après l’ouverture du score par les ivoiriens pour gagner (2-1).

Nabil Yarou, un match satisfaisant
Privé de Khaled Adénon, de Cédric Hountondji et de Moïse Adilehou, Michel Dussuyer avait à tester des jeunes pour trouver un remplaçant pour les prochaines joutes. C’est alors qu’il a choisi Nabil Yarou pour l’observer. A ce dernier, il a offert 45 minutes. Et au cours de ce temps, le capitaine des Buffles de Parakou entré avec une certaine peur, s’est lâché un tout petit peu pour rendre une copie pas mal. L’équipe n’ayant pas possédé suffisamment le ballon, Nabil Yarou en a touché quand même 25 avec une bonne dose de passes réussies (22). Il n’a donc jeté que 3 balles. Parlant de duel, il en a gagné 6 et commis une seule faute sur l’adversaire. En sa présence le Bénin a encaissé un but sur un mauvais alignement de la défense. Outre Nabil Yarou, un autre joueur, Jérôme Bonou Agossa, était aussi en observation. Mis en milieu aux côtés de Stéphane Sessegnon et Jordan Adéoti, le petit format durant les 90 minutes à lui accordées, a gagné 11 duels, commis 2 fautes, touché le ballon 31 fois et ne l’a remis que 4 fois à l’adversaire. Pour un début, ces performances sont encourageantes. A souligner que le Bénin prépare son entrée dans les éliminatoires de la CAN 2021.

Anselme HOUENOUKPO

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page