.
.

Le triomphe de la vérité

.

6ème édition de la Semaine des frontières à Ouaké, Bassila et environs: L’ABeGIEF mobilise des milliers de Béninois autour de soins gratuits


Vues : 1

Les activités de l’Agence béninoise de gestion intégrée des espaces frontaliers (Abegief), dans le cadre de la 6ème édition de la semaine des frontières béninoises se poursuivent avec grand enthousiasme. Après la conférence d’ouverture à Cotonou et les séances de sensibilisation dans certaines zones frontalières, les populations de Bassila, Ouaké et environs, bénéficient depuis ce 10 juin et ce, jusqu’au 15 juin 2019, des consultations médicales foraines. Le lancement de ces consultations a eu lieu à l’école primaire publique de Kassoua Zongo à Ouaké en présence du préfet du département de la Donga, BIAO AÏNIN Soulémane Eliassou accompagné du DG ABeGIEF, Dr Ayité Marcel Baglo, du maire de Ouaké, Mathurin Tomtokoum, des professeurs Angèle Kouwanou et Émilie Padonou de la Société Béninoise de la médecine interne (SOBEMI).

Placée sous le thème« Valoriser les espaces frontaliers pour une meilleure sécurisation du territoire national», la 6ème édition de la Semaine des frontières béninoises (Sfb) égraine petitement ses dernières heures. Au-delà de la satisfaction de l’ABeGIEF et de la SOBEMI dans la tenue du calendrier du déroulement, ce sont les populations frontalières de Bassila, Ouaké et environs qui ont poussé un ouf de soulagement à travers les consultations médicales foraines. En effet, c’est le maire de la commune de Ouaké, Mathurin Tomtokoum, qui a d’abord remercié l’ABeGIEF pour l’opportunité offerte aux populations de recevoir des soins de qualité par les spécialistes et de façon gratuite. Il a fait la promesse de sensibiliser les populations des autres arrondissements de la communes afin qu’elles se déplacent massivement pour prendre part à ces consultations. Quant au professeur Angèle Kouwanou, elle s’est réjouie du partenariat entre la SOBEMI et ABeGIEF depuis six ans. Elle a rassuré que les soins sont gratuits et de qualité à l’endroit des populations. Le DG ABeGIEF, Dr Ayité Marcel Baglo á abondé dans le même sens en rappelant que c’est une opportunité, car tous les spécialistes difficiles d’accès à Cotonou se sont déplacés pour l’opération. Pour lui, la gestion des frontières passe par le bien-être des populations frontalières et c’est en cela que se justifie selon Dr Ayité Marcel Baglo la réalisation des forages d’eau, de commissariat et autres infrastructures dans les zones frontalières. « Aujourd’hui les populations sont plus promptes à défendre leur frontière à chaque intrusion et le risque que le terrorisme s’y installe est moins élevé », certifie le Dg ABeGIEF. Le Préfet BIAO AÏNIN Soulémane Eliassou a à son tour remercié le DG et ABeGIEF pour tout ce qui se fait en matière de gestion des frontières et se réjouit de l’opportunité de ces consultations médicales foraines. Il a confié que cela fait 5 mois qu’il tente de rencontrer un médecin spécialiste à Cotonou en vain mais, l’opportunité lui donne l’occasion de les rencontrer dans son département. Aussi, a-t-il décommandé une réunion de consultation des spécialistes pour se faire guérir de son mal. A l’issue de la Première journée à Ouaké, 350 patients ont été consultés et ont bénéficié des soins gratuits et des médicaments.

1574 bénéficiaires à Akarader, localité frontalière du Togo dans la commune de Bassila

Représentant le Président de la SOBEMI, le professeur Fabien Houngbè, le professeur Angèle Kouwanoun, assisté du maire de Bassila a procédé ce 10 juin dernier, au lancement des consultations médicales foraine à Akarader, localité frontalière du Togo dans la commune de Bassila. En effet, ils sont nombreux ces médecins généralistes et spécialistes de toutes les pathologies à être mobilisés dans le cadre de la collaboration entre l’ABeGIEF et la Société béninoise de la médecine interne (SOBEMI). Au nombre des spécialités prises en compte lors des consultations figurent la Rhumatologie la dermatologie la cardiologie la cancérologie l’endocrinologie la neurologie la gastronologie l’ORL, l’hématologie les dépistages du diabète et de la Tension. Les populations riveraines béninoises et togolaises de tout âge ont bénéficiés des soins gratuits ainsi que des médicaments gratuits. Le nombre de patients est passé de 396 au premier jour pour 748, le mercredi 12 juin avec plus de 140 enfants déparasités. Il est important de rappeler que ces actions sanitaires s’inscrivent dans le cadre des actions que mène le gouvernement de Patrice Talon pour réduire les risques de présence de terrorisme au niveau des frontières, terreau du terrorisme. Tous les patients approchés ont salué les larmes aux yeux cette initiative qui réveil en eux le sentiment d’appartenance et fait disparaitre celui de l’abandon. Il faut rappeler que ces consultations médicales foraines prennent fin le samedi 15 juin prochain.

Yannick SOMALON

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page