.
.

Le triomphe de la vérité

.

Les tôles galvanisées non laquées: Une menace pour le bien-être humain et l’environnement


Vues : 1

La décision prise en conseil des minstres du 22 mai interdisant l’utilisation des feuilles de tôles ondulées galvanisées non laquées continue de susciter moult réactions dans l’opinion publique. Pourtant des études ont prouvé que l’utilsation de ces tôles entraîne des conséquences néfastes sur la santé des populations. En effet, selon les spécialistes, les tôles galvanisées non laquées utilisées pour la toiture des habitations, en reflétant les rayons solaires, causent de réelles nuisances aux yeux. Ces effets se manifestent à plus ou moins long terme. C’est ainsi que dans son souci de préserver la santé des populations, le gouvernement a pris cette mesure qui devrait être prise depuis des décennies, afin de sauver de nombreuses vies humaines. En temps de chaleur, les nuisances sont énormes car ces tôles sont un puissant vecteur de chaleur. Elles n’atténuent que très modérément l’effet des rayons solaires, elles crépitent sous l’effet de ces rayons. Ce qui fait qu’on transpire abondamment et on se gratte. Les mêmes nuisances sonores se vivent sous l’effet de la chaleur puisque ces tôles crépitent comme si elles allaient se détacher ou se trouer. En temps de pluie, les crépitements des gouttes d’eau sur les tôles occasionnent une incommodité sonore et puis pire encore, quand elles sont rouillées et trouées, elles laissent couler l’eau dans les chambres. Plus déplorable, dans certaines maisons, les gens recueillent cette eau qui coule, à travers les tôles rouillées sans se soucier des risques sanitaires qui en découleraient. En effet, les déchets, les germes insoupçonnés qui y passent peuvent se retrouver dans l’organisme humain, puisque certains boivent cette eau sans aucune precaution. Par cette décison, le Bénin veut se hisser au rang de beaucoup d’autres pays de la sous-région dont entre autres, le Ghana et le Nigeria où l’on ne voit que les tôles laquées, les non laquées étant devenues très rares dans ces pays.

Contribution des tôles laquées à l’amélioration de l’environnement urbain et leurs avantages sur le plan financier
En plus des avantages pour la santé, les tôles teintées ou peintes à la fabrication contribuent à l’attractivité et à l’esthétique de l’habitat. Les photos prises de haut montrent des villes harmonieusement colorées, forcément plus belles qu’avec les tôles grises. Ces tôles ne se rouillent pas comme les grises et ne salissent pas, non plus. Les tôles laquées, en plus de leurs nombreux avantages pour la santé, l’environnement comme pour la beauté des villes, sont accessibles à toutes les bourses. En effet, ells ne coûtent pas cher que celles grises. Prenant le cas du marché béninois, la différence de prix est de l’ordre de 3.000 FCFA sur le paquet. Ce qui montre que les tôles non laquées reviennent bien plus cher que celles laquées que le Gouvernement invite à adopter désormais. Aussi, quand on intègre leur entretien et surtout le coût de leur renouvellement qui intervient souvent plus vite que celui des tôles teintées ou peintes à la fabrication, on se rend compte qu’on dépense plus. Conscient de la situation économique du pays, le gouvernement, en prenant cette décision, a accordé un délai aux populations afin de leur permettre de prendre leurs dispositions. Ainsi, il ne s’agit pas de défaire leurs toitures si elles n’ont pas les moyens de les remplacer maintenant. La mesure se mettra en œuvre progressivement et les producteurs et distributeurs exerçant sur le territoire national disposent d’un délai de 12 mois pour la commercialisation et l’utilisation de leurs stocks. Durant ce moratoire, ces tôles grises peuvent être utilisées notamment comme clôtures précaires de chantiers.

Laurent D. KOSSOUHO (Coll)

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page