.
.

Le triomphe de la vérité

.

Renforcement du système éducatif béninois: Une base de données des aspirants au métier d’enseignant


Vues : 3

C’est une bonne nouvelle pour les jeunes béninois diplômés des écoles normales et facultés aspirants au métier d’enseignant tant dans le primaire que dans le secondaire générale. Le gouvernement béninois a décidé lors du conseil des ministres de ce jeudi 02 mai 2019, de la constitution d’une base de données des aspirants aux métiers d’enseignants du primaire et du secondaire général afin de palier dans un futur proche aux manques d’enseignants dans les écoles lycée et collèges béninoises. En effet, dans le point de presse tenu par le ministre de la culture, du tourisme, de la jeunesse et des sports Oswald Homeky, il a été question de rappeler que les différents diagnostics réalisés sur le système éducatif béninois mettent en exergue un déficit quantitatif et qualitatif en personnel enseignant. Les écarts enregistrés s’accentuent au fil des années en raison de l’importance de plus en plus croissante de la population scolarisable. Selon le même diagnostic, il a été révélé que dans certaines localités, il existe des groupes pédagogiques sans enseignants aggravés par un défaut d’utilisation optimale du temps scolaire. Ce qui a pour conséquence, une surcharge de travail chez nombre d’enseignants et des conditions d’études inappropriées pour les apprenants. Alors, face à ces préoccupations, il est évident que l’absence d’un mécanisme prospectif, efficace et efficient de gestion de personnel enseignant compromettra sur la durée, la qualité de l’éducation, si rien n’est fait. A l’analyse, la résolution durable d’une telle situation nécessite des informations à un double niveau. Pour le gouvernement, il s’agira premièrement de faire l’état des lieux détaillé de l’ampleur des besoins puis, de voir la capacité à pourvoir effectivement aux besoins. D’où la nécessité d’explorer la quantité et la qualité des ressources humaines susceptibles de servir dans le sous-secteur.

C’est dans cette dynamique que s’inscrit l’option faite par le Gouvernement de constituer une base de données des aspirants aux métiers d’enseignants. Plus spécifiquement, il s’agira d’ouvrir des registres d’inscription à l’intention des titulaires : d’un diplôme des Ecoles Normales d’Instituteurs (ENI) et des Ecoles Normales Supérieures (ENS) ; d’un diplôme de Baccalauréat au moins et candidats aux métiers d’enseignants à la maternelle et au primaire.  D’un diplôme de Licence dans une discipline enseignée et candidats aux métiers d’enseignants du 1er cycle du secondaire général  et d’un diplôme de Maîtrise ou de Master 2 dans une discipline enseignée et candidats aux métiers d’enseignants du second cycle du secondaire général. Par la suite, une appréciation des compétences des aspirants inscrits sera faite et permettra de constituer la base de données.

Il est cependant important de  saluer  cette initiative qui est de nature à mieux structurer et planifier le recrutement du personnel enseignant dans les ordres concernés. Car, cette réponse au manque qualitatif et quantitatif d’enseignants annonce de meilleurs lendemains pour l’école béninoise. Par ailleurs, cette base de données permettra aussi de régler la question de qualité, en offrant les formations requises aux aspirants dans les conditions idéales.

Yannick SOMALON

Reviews

  • Total Score 0%


Plus sur ce sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page