.
.

Le triomphe de la vérité

.

43e session ordinaire du comité interparlementaire de l’Uemoa: Le président Abdallah Boureima expose les progrès réalisés par la commission en 2018


Vues : 0

Le président Abdallah Boureima au milieu après la présentation de son rapport

La 43e session ordinaire du comité interparlementaire se poursuit, à Azalaï Hôtel de Cotonou. Lancée depuis le lundi 15 avril dernier, elle a été l’occasion pour les députés de l’Union économique et monétaire ouest africaine Uemoa de prendre connaissance du rapport annuel 2018 de la commission sur le fonctionnement et l’évolution de l’union.

Le rapport présenté le mercredi 17 avril 2019 par le président de la commission de l’Uemoa, Abdallah Boureima prouve que l’union est en progrès. En effet, selon lui,  la commission durant l’année écoulée a déployé d’intenses activités à la fois destinées à œuvrer pour la paix dans l’espace Uemoa et à apporter la contribution des parlementaires à la réussite des chantiers communautaires. Sur le plan macro-économique, Abdallah Boureima a déclaré que la croissance économique 6 obtenue durant 2018 est la 5e fois que l’Union la maintient au-dessus des 6%. Il a alors salué les efforts d’investissement et surtout le soutient de l’ensemble des pays membres dans tous les secteurs économiques : mise en œuvre des programmes nationaux de développement agricole, des travaux de construction d’infrastructures de base, de l’apport des industries extractives ; et des résultats obtenue dans les secteurs du commerce, des transports et des communications. Il a rappelé que les prix à la consommation dans l’union ont été maitrisés avec un taux d’inflation de 0,9% contre 0,8% en 2017. Cela a été favorisé par le bon approvisionnement des marchés en produits de grande consommation dans les Etats membres. Les échanges extérieurs des pays de l’union ont également connu une amélioration. «L’excédent du solde global était de 568,3 milliards contre 304,1 milliards en 2017», a avancé le président qui a souligné que la situation monétaire serait marquée par un accroissement de la masse monétaire de 9,8%, tiré par l’augmentation des créances des institutions de dépôt sur les secteurs résidents de l’union et la hausse des actifs extérieurs nets.

Au titre de la modernisation de la gouvernance et du pilotage institutionnel, la commission a poursuivi les mesures destinées à améliorer son fonctionnement interne, à assurer l’efficacité de ses services  et permettre une grande célérité dans la prise de décision. Il y a eu l’adoption du règlement financier dont l’application et le travail entrepris devraient consolider l’élan pris dans le sens de l’édification d’une commission davantage alignée aux standards internationaux en matière de gouvernance. La commission a aussi poursuivi la mise en œuvre des mesures destinées à réduire les charges d’opérationnalisation des projets et programmes et à accroitre leur efficacité. Une méthodologie d’évaluation des performances des Etats membres dans la l’application des réformes et la mise en œuvre des programmes et projets a été élaborée. «Celle-ci a permis d’avoir une appréciation plus objective et plus complète du niveau d’application des réformes communautaires dans les Etats», a souligné le président Abdallah Boureima qui n’a pas manqué d’aborder plusieurs autres points dans son rapports dont les appuis apportés aux Etats membres dans le secteurs de la santé, la signature d’un mémorandum entre l’union et la Cedeao sur l’opérationnalisation du mécanisme de veille et d’alerte précoce dans le cadre de la paix et sécurité dans l’espace. Pour finir, le président s’est réjoui de la qualité des relations existant entre la commission et le comité interparlementaire, de sa coopération avec la Bceao, la Boad, la cour de justice, la cour des comptes, la chambre consulaire régionale, le conseil des collectivités territoriales et le conseil du dialogue social avant de rassurer de la disponibilité de la commission pour continuer d’apporter son appui technique au comité interparlementaire tout en renforçant les liens de coopération qui existent entre les institutions de l’Union.

Anselme HOUENOUKPO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page