.
.

Le triomphe de la vérité

.

2è rencontre entre Soglo et Talon: Nicéphore Soglo très insatisfait des échanges


Vues : 0

La deuxième rencontre consultative qui s’est tenue ce vendredi 29 mars entre le Président Patrice Talon et l’ancien Chef de l’Etat Nicéphore Dieudonné Soglo en vue de trouver une solution à l’impasse électorale, a accouché d’une souris. C’est ce qui ressort de la déclaration rendue publique, ce 3 avril par l’hôte de la Marina, le Président Soglo. En effet, dans cette déclaration, celui-ci a fait observer que le Président Talon n’a pas honoré les engagements qu’il a pris lors de leur première rencontre en date du 20 mars dernier. << Après des échanges de quelques heures, je suis ressorti avec un sentiment de malaise. Le Chef de l’Etat, lors de notre première entrevue m’avait donné l’assurance qu’il voulait faire baisser la tension dans le pays et en revenir aux lois qui avaient permis son élection en 2016. La réforme du système partisan et du code électoral serait discutée après les élections législatives dans un climat apaisé et consensuel. >>, a confié le Président Soglo. Mais, poursuit-il, << ce fut bien vite un dialogue de sourds et des développements constitutionnels assez insipides >>. A le croire, c’en est un. << La deuxième mauvaise surprise a été l’absence du Président Thomas Boni Yayi, son prédécesseur. Or le succès de notre conférence nationale est dû en grande partie à la présence des anciens Présidents de la République >>, a-t-il indiqué. Pour lui, le Bénin est véritablement tombé bien bas. << On se croirait dans le film américain ‘’Règlement de compte à OK Corral’’. C’est triste >>, a déploré l’ancien Chef de l’État. Revenant sur certains propos du Président Talon, Nicéphore Soglo renseigne que << c’est une pure folie de croire que quelqu’un dans notre pays et dans le monde puisse accepter l’horrible profession de foi du président Talon qu’il faut toujours avoir à l’esprit : ‘’Ce qui permet à un président en exercice d’être réélu, c’est sa capacité à soumettre, à avoir à sa solde tout le monde : députés, maires, élus locaux, commerçants, partis politiques. C’est la manière dont personne n’est capable de lui tenir tête, d’être compétiteur contre lui. Si vous n’avez pas de compétiteur, vous avez beau être mauvais vous serez réélu’’. C’est tout simplement ubuesque et ahurissant. Talon s’est manifestement trompé de pays et d’époque, conclut Nicéphore Soglo.

Laurent D. KOSSOUHO

Reviews

  • Total Score 0%



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You cannot copy content of this page